Israël en guerre - Jour 201

Rechercher

Blinken rappelle qu’Israël « s’est retiré de Gaza en 2005 »

Le secrétaire d'État américain a semblé défendre l'État juif, et a rappelé que le Hamas a attaqué Israël en 2008, 2009, 2011, 2014, 2021, et en 2023

Jacob Magid est le correspondant du Times of Israël aux États-Unis, basé à New York.

Le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'entretenant avec la directrice générale de l'UNESCO Audrey Azoulay lors d'une réunion au siège de l'UNESCO, à Paris, le 2 avril 2024. (Crédit : Thomas Padilla/AP Photo/Pool)
Le secrétaire d'État américain Antony Blinken s'entretenant avec la directrice générale de l'UNESCO Audrey Azoulay lors d'une réunion au siège de l'UNESCO, à Paris, le 2 avril 2024. (Crédit : Thomas Padilla/AP Photo/Pool)

Interrogé mercredi sur la question de savoir si la poursuite de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas par le Premier ministre Benjamin Netanyahu met Israël en danger, le secrétaire d’État américain Antony Blinken a utilisé un argumentaire israélien courant, en rappelant que le pays s’est « retiré de Gaza en 2005 ».

« Il y a eu des attaques du Hamas contre Israël en 2008, 2009, 2011, 2014, 2021, 2023 », a déclaré Blinken lors d’une interview avec la chaîne française LCI/TF1, ajoutant que les États-Unis soutiennent le droit d’Israël à poursuivre le groupe terroriste, mais que « la manière dont Israël s’acquitte de cette mission est également importante ».

« Ce que nous avons vu avec les pertes en vies humaines – les enfants, les femmes, les hommes qui se retrouvent au milieu de cette confrontation – les dégâts sont terribles. En même temps, le fait que l’aide humanitaire ne soit pas suffisante pour la population de Gaza constitue un danger et une nécessité immédiate », a ajouté Blinken.

Il a affirmé que l’objectif des États-Unis était de voir la création d’un État palestinien, même si cet objectif est encore loin d’être atteint.

« Il devrait y avoir un véritable accord entre les Palestiniens et les Israéliens, et non un accord appliqué unilatéralement par d’autres pays », a-t-il précisé.

Blinken poursuit en évoquant les efforts déployés par les États-Unis pour négocier un accord de normalisation entre Israël et l’Arabie saoudite, qui devrait inclure « le calme à Gaza » et l’engagement d’Israël à ouvrir la voie à la création d’un éventuel État palestinien.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.