Bureaucratie : Kahlon va faciliter le transfert de l’ambassade américaine
Rechercher

Bureaucratie : Kahlon va faciliter le transfert de l’ambassade américaine

Pour respecter la date du 14 mai, le ministre des Finances a ordonné aux autorités du zonage d’exempter les travaux de construction sécuritaires du long processus de permis

Le consulat américain dans le quartier Arnona de Jérusalem, le 24 février 2018 (Yonatan Sindel/Flash90)
Le consulat américain dans le quartier Arnona de Jérusalem, le 24 février 2018 (Yonatan Sindel/Flash90)

Au cours des derniers jours, les responsables américains auraient rencontré les autorités israéliennes concernées pour obtenir la permission d’effectuer les travaux urgents liés à la sécurité qui, disent-ils, sont nécessaires pour convertir le consulat du quartier d’Arnona, dans le sud de Jérusalem, en ambassade.

Selon des informations transmises par la chaîne Hadashot, les Américains veulent construire un mur de trois mètres autour du site et paver une nouvelle route partant de la nouvelle ambassade, parmi d’autres changements. Néanmoins, le statut actuel de zonage ne permet pas de telles modifications.

Le ministre des Finances, Moshe Kahlon, lors d’une conférence de presse au ministère des Finances à Jérusalem, le 8 janvier 2018. (Hadas Parush/Flash90)

Dans une déclaration écrite mercredi sur Twitter en hébreu, Kahlon a dit : « J’ai le plaisir en tant que ministre des Finances et en tant que responsable de la planification au sein de l’Etat d’Israël de signer aujourd’hui une recommandation au Conseil [national pour la planification et la construction] afin qu’il émette une exemption de permis de construire concernant des infrastructures afin de donner la capacité à l’ambassade américaine d’être transférée de Tel Aviv à Jérusalem, notre capitale éternelle. Bonne chance, et que cela puisse être fait aussi vite que possible ! »

Dans un tweet de suivi, Kahlon est passé à l’anglais pour s’adresser directement au président américain Donald Trump.

« Président @realDonaldTrump, je suis heureux de vous informer que nous allons de l’avant dans les préparations, nous assurant qu’aucune bureaucratie ne ralentira votre processus de relocalisation de l’ambassade américaine à Jérusalem ».

La lettre de Kahlon donne pour instruction au conseil d’organiser une réunion d’urgence pour émettre l’exemption qui permettra aux travaux de construction sécuritaires de continuer sans attendre un long processus d’approbation préalable du dossier.

Cette initiative du ministre de la Défense a suivi un reportage diffusé mardi par Hadashot qui avertissait que les lourdeurs administratives pourraient empêcher le transfert de l’ambassade.

De hauts-responsables, notamment le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le directeur du ministère des Affaires étrangères Yuval Rotem, ont promis que la bureaucratie n’entraînerait pas de retards.

Rotem aurait envoyé une lettre à Kahlon au début de la semaine avertissant que si les travaux de construction n’étaient pas immédiatement exemptés d’approbation, le transfert de l’ambassade prévu le 14 mai serait en péril.

« Le processus de demande d’un amendement au site existant doit prendre beaucoup de temps et ne permettra pas l’achèvement des travaux à la date établie pour le déménagement de l’ambassade », a écrit Rotem.

« Sans la finition de ces travaux, le complexe ne répondra pas aux exigences obligatoires du département d’Etat pour l’accueil de l’ambassade américaine ».

La proximité de la fête de Pessah, qui commencera le 30 mars, menace également de retarder le processus d’approbation.

Un communiqué émis par le bureau de Netanyahu a déclaré mardi soir que « le Premier ministre agira de manière décisive et rapide pour garantir que l’ambassade américaine déménagera à la date prévue et il ne permettra pas à une bureaucratie non-nécessaire de nuire au processus ».

Depuis l’annonce, le 6 décembre, par le président Trump de la reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale israélienne et de l’initiative du transfert de l’ambassade de Tel Aviv dans la ville sainte, l’administration a examiné toutes les options permettant d’accélérer le processus de cette relocalisation.

Selon des informations, les Etats-Unis vont dans un premier temps remettre aux normes des bureaux du consulat pour accueillir l’ambassadeur David Friedman et ses conseillers tandis que Friedman maintiendra également un bureau dans l’ambassade actuelle de Tel Aviv, qui sera par conséquent considérée comme une branche de l’ambassade de Jérusalem. Le personnel consulaire de Jérusalem continuera à livrer des services comme l’émission de passeports et de visas dans le bâtiment. (Le consulat américain de la rue Argon de Jérusalem, responsable des secteurs palestiniens, continuera à fonctionner comme avant).

Le reste du personnel de l’ambassade restera initialement dans la structure actuelle de Tel Aviv. Le temps passant, la structure d’Arnona sera élargie pour accueillir davantage d’employés. L’expansion pourrait finalement comprendre une propriété adjacente qui héberge actuellement un établissement pour personnes âgées. Il sera transféré sous le contrôle des Américains dans quelques années sous les termes d’un précédent arrangement, ont déclaré les responsables.

Et enfin, une nouvelle ambassade sera planifiée et construite à dessein.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...