Charlottesville : un néo-nazi plaide coupable de crimes à caractère odieux
Rechercher

Charlottesville : un néo-nazi plaide coupable de crimes à caractère odieux

James Fields avait été inculpé en juin 2018 de ces crimes après avoir tué Heather Heyer, une manifestante pacifiste de 32 ans et blessé une trentaine d'autres manifestants

Secouristes et policiers sur les lieux d'une attaque à la voiture bélier, visible à gauche, conduite par James Fields, contre des manifestants anti-racisme, à Charlottesville, en Virginie, le 12 aout 2017. (Crédit : Paul J. Richards/AFP)
Secouristes et policiers sur les lieux d'une attaque à la voiture bélier, visible à gauche, conduite par James Fields, contre des manifestants anti-racisme, à Charlottesville, en Virginie, le 12 aout 2017. (Crédit : Paul J. Richards/AFP)

Un néo-nazi américain, qui avait tué une femme en percutant intentionnellement avec son véhicule des manifestants anti-racistes dans la ville de Charlottesville en 2017, a plaidé coupable mercredi des crimes à caractère odieux retenus contre lui.

James Fields, 21 ans, avait été inculpé en juin 2018 par les autorités fédérales américaines de ces crimes après avoir tué une manifestante pacifiste de 32 ans, Heather Heyer, et blessé une trentaine d’autres manifestants.

Selon un communiqué du ministère américain de la Justice, il a plaidé coupable de 29 chefs d’accusation pour « hate crimes », une catégorie d’infractions pénales à part, où les victimes ont en commun d’avoir été ciblées en raison de leur appartenance, réelle ou supposée, à un groupe racial ou à une religion, ou encore en raison de leur identité sexuelle ou de leur handicap.

Chacun de ces chefs d’accusation lui fait encourir une peine de prison à perpétuité.

Ces violences en août 2017 dans la ville de Charlottesville, lors d’un rassemblement de groupuscules nationalistes, avaient choqué les Etats-Unis. Donald Trump était dans un premier temps apparu très réticent à condamner clairement les militants xénophobes, ce qui avait amplifié une polémique nationale.

Susan Bro, mère de Heather Heyer, qui a été tuée lors du rassemblement Unite the Right l’année dernière, regarde des souvenirs dans son bureau de Charlottesville, en Virginie, le lundi 6 août 2018. (Crédit : AP / Steve Helber)

Lors d’un autre procès concernant la même affaire, que lui avait intenté l’Etat de Virginie, James Fields a été reconnu coupable du meurtre de Heather Heyer et condamné à la prison à perpétuité.

Selon l’acte d’inculpation, il avait plusieurs comptes sur les réseaux sociaux où il exprimait son soutien au suprémacisme blanc et au Troisième Reich, prônant la violence contre les Noirs et les Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...