Chezy Levy espère que Tsahal pourra bientôt assurer la recherche des contacts
Rechercher

Chezy Levy espère que Tsahal pourra bientôt assurer la recherche des contacts

"Nous faisons tout... pour que cela arrive", déclare le professeur Chezy Levy, alors que le ministère de la Santé annonce neuf nouveaux décès dus au virus

Illustration : des soldats au téléphone au siège du commandement du front intérieur de l'armée lors d'une visite du responsable gouvernemental du coronavirus, le Prof. Ronni Gamzu, dans une vidéo publiée par Tsahal le 29 juillet 2020. (Screen capture: Israel Defense Forces)
Illustration : des soldats au téléphone au siège du commandement du front intérieur de l'armée lors d'une visite du responsable gouvernemental du coronavirus, le Prof. Ronni Gamzu, dans une vidéo publiée par Tsahal le 29 juillet 2020. (Screen capture: Israel Defense Forces)

Le directeur général du ministère de la Santé a déclaré vendredi qu’il espérait que l’armée puisse assumer le programme de recherche des contacts en Israël la semaine prochaine.

« J’espère que nous aurons terminé toutes les étapes du transfert du système d’enquête épidémiologique à l’armée d’ici la semaine prochaine », a indiqué le professeur Chezy Levy à la radio de l’armée. « Nous faisons tout… pour que cela se fasse. »

Chezy Levy a repoussé la question lorsqu’on lui a demandé si le transfert de la responsabilité de la recherche des contacts du ministère de la Santé à l’armée israélienne était retardé.

« Il y a toutes sortes de choses qui doivent encore être expliquées, y compris des questions juridiques. Il n’y a pas de retard. Ce n’est pas une petite opération », a-t-il souligné.

Le directeur général du ministère de la Santé Chezy Levy s’exprime lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le 21 juin 2020. (Flash90)

Les efforts du ministère de la Santé en matière de recherche des contacts ont été mis à l’épreuve par la résurgence de la pandémie de coronavirus, avec des rapports indiquant que son système d’enquête épidémiologique sur les personnes diagnostiquées a été largement dépassé par la propagation du COVID-19. En Israël, il y a un épidémiologiste pour 300 000 personnes.

Le professeur Ronni Gamzu, le nouveau responsable de la réponse du pays à l’épidémie, a annoncé en début de semaine que les soldats prendraient en charge le processus de traçage. Il s’est également engagé à intensifier les tests et à limiter le recours aux restrictions gouvernementales pour contenir le virus.

M. Gamzu a rencontré jeudi le Premier ministre Benjamin Netanyahu et d’autres hauts fonctionnaires pour discuter de la fin de la fermeture des magasins et des centres commerciaux au cours du week-end. La décision de lever les restrictions a été repoussée à la semaine prochaine en raison de l’opposition des ministres ultra-orthodoxes, qui auraient été furieux que les restrictions imposées aux synagogues ne soient pas également assouplies, d’après des informations.

Le ministre des Sciences Izhar Shay, qui a suggéré d’imposer des restrictions strictes durant le week-end, se serait également opposé à la fin de la fermeture obligatoire des magasins et des centres commerciaux.

La réduction des restrictions pendant le week-end fait partie d’un plan formulé par le professeur Gamzu qui comprendra d’autres mesures pour réduire les restrictions et répondre aux besoins des entreprises qui disent avoir été touchées par la pandémie. Ce dernier a qualifié les restrictions actuelles de déroutantes et nuisibles à la confiance du public.

Dans l’interview accordée à la radio de l’armée, il a été demandé à Chezy Levy s’il pensait que les partis ultra-orthodoxes s’opposaient à la levée des restrictions pour empêcher les entreprises d’opérer le jour du Shabbat, qui est interdit par la loi juive. « Je n’écarte pas cette possibilité. Je suppose qu’ils ont des motivations et un agenda », a-t-il commenté.

Tout en exprimant son inquiétude quant au nombre élevé de nouveaux cas de COVID-19 chaque jour, M. Levy a assuré qu' »il y a lieu d’être optimiste », car le taux d’infection semble s’être stabilisé.

Des Israéliens portant le masque au Malha Mall de Jérusalem, le 29 juillet 2020 (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Les commentaires de M. Levy surviennent alors que le ministère de la Santé a annoncé que 1 785 nouveaux cas de virus avaient été enregistrés jeudi. Bien qu’en baisse par rapport aux plus de 2 000 nouvelles infections par jour observées plus tôt dans la semaine, les tests ont également diminué, avec 20 850 tests effectués jeudi.

Selon les derniers chiffres du ministère, il y a eu 70 582 cas depuis le début de la pandémie, dont 26 260 étaient actifs. Il y avait 319 personnes dans un état grave, dont 100 sous respirateur.

Neuf autres décès ont été enregistrés dans la nuit, portant le bilan national à 509 morts.

Après avoir semblé au départ freiner la propagation du virus, avec de nouveaux cas quotidiens qui sont tombés à quelques dizaines en mai, Israël a connu une nouvelle flambée de la pandémie, avec le nombre de nouvelles infections atteignant les
2 000 environ par jour.

Toutefois, un rapport de l’Université hébraïque publié jeudi révèle qu’Israël commençait à contrôler le virus, attribuant aux restrictions existantes le mérite d’avoir contribué à aplatir la courbe. Bien que le rapport recommande au gouvernement de ne pas ajouter de restrictions supplémentaires sur les déplacements et l’encombrement, les chercheurs ont averti que le nombre total de nouveaux cas quotidiens reste élevé et qu’il existe toujours un risque d’une nouvelle épidémie à grande échelle en conséquence.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...