Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Naplouse: 11 morts et 102 blessés lors de heurts avec Tsahal, selon les Palestiniens

De violents échanges de coups de feu ont éclaté alors que les soldats entouraient la maison où un membre de la Fosse aux Lions se cachait avec deux autres hommes armés

Des Palestiniens se heurtent aux forces israéliennes dans le cadre d'un raid israélien à Naplouse, en Cisjordanie, le 22 février 2023. (Crédit : Zain Jaafar / AFP)
Des Palestiniens se heurtent aux forces israéliennes dans le cadre d'un raid israélien à Naplouse, en Cisjordanie, le 22 février 2023. (Crédit : Zain Jaafar / AFP)

Onze Palestiniens ont été tués lors de violents échanges de coups de feu qui ont éclaté entre les forces israéliennes et des hommes armés à Naplouse, alors que les soldats étaient entrés dans cette ville du nord de la Cisjordanie pour arrêter un certain nombre de terroristes présumés.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne a indiqué qu’en plus des onze morts qui ont été confirmées, 102 Palestiniens ont été blessés dans ces affrontements, dont sept grièvement. Le ministère n’a pas précisé si tous avaient pris part à ces heurts.

Le ministère a transmis la liste des défunts : il s’agit d’Adnan Saabe Baara, 72 ans ; d’Anan Shawkat Annab, 66 ans ; d’Abdul Hadi Abdul Aziz Ashqar, 61 ans ; de Mohammad Farid Shaaban, 16 ans; de Tamer Nimr Minawi, 33 ans ; de Mohammad Khaled Anbousi, 25 ans ; de Musab Munir Awais, 26 ans ; de Hussam Bassam Isleem, 24 ans ; de Mohammad Abdul Fattah, 23 ans ; de Walid Riyad Dkhail, 23 ans et de Jaser Jamil Qanier, 23 ans.

L’armée israélienne a expliqué que les militaires étaient entrés dans Naplouse pour arrêter Isleem, un responsable du groupe terroriste de la Fosse aux Lions qui aurait été le troisième membre de la cellule responsable du meurtre du sergent Ido Baruch dans une fusillade, au mois d’octobre. Les deux autres membres de la cellule avaient été arrêtés la semaine dernière.

Une source militaire a raconté au Times of Israel que les forces israéliennes avaient encerclé une maison où trois suspects, tous membres de la Fosse aux Lions, s’étaient terrés, leur demandant de se rendre. Les agents de l’unité d’élite Yamam, au sein de la police, ont lancé des fusées sur le bâtiment afin d’obliger les hommes à sortir – une technique appelée « cocotte minute ».

Deux des suspects sont morts à l’intérieur du bâtiment et le troisième a été tué alors qu’il tentait de prendre la fuite.

Les soldats ont ultérieurement retrouvé deux armes à feu et des munitions dans l’immeuble, a expliqué l’armée.

Une arme appartenant à un membre de la Fosse aux Lions qui a été tué pendant un raid israélien à Naplouse, le 22 février 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Les deux autres membres de la Fosse aux Lions s’appelaient Mohammad Abdul Fattah et Walid Riyad Dkhail, avait noté l’armée, qui avait précisé que Fattah était aussi affilié au Jihad islamique palestinien et que les trois hommes avaient pris part à des attaques contre les militaires israéliens dans le nord de la Cisjordanie.

La Fosse aux Lions et le Jihad islamique ont ensuite fait savoir que six individus morts pendant les affrontements appartenaient à leurs rangs.

De la fumée s’élève lors de heurts entre les Palestiniens et les forces israéliennes à Naplouse, en Cisjordanie, le 22 février 2023. (Crédit : AP Photo/Majdi Mohammed)

Des heurts ont éclaté à d’autres endroits de la ville. Selon l’armée, les troupes ont essuyé « des coups de feu massifs » et ils ont riposté par des tirs en direction des hommes armés.

« La résistance à Gaza observe les crimes croissants commis par l’ennemi contre notre peuple », a commenté Abu Obeida, porte-parole de l’aile militaire du Hamas, au pouvoir à Gaza, dans un communiqué après ces affrontements.

Des affrontements qui n’ont pas fait de blessés du côté israélien. Ce raid est survenu après une opération similaire qui avait été menée le mois dernier – elle aussi en plein jour – à Jénine. Elle avait fait dix morts chez les Palestiniens, notamment une vieille femme, dans les mêmes circonstances d’échanges de coups de feu.

L’opération à Jénine avait entraîné l’inquiétude à l’international et les Palestiniens avaient appelé à une intervention étrangère. Ving-quatre heures après, sept personnes avaient été tuées dans le quartier Neve Yaakov de Jérusalem dans l’attentat terroriste palestinien le plus meurtrier depuis 2008.

Tsahal mène depuis un an des raids nocturnes quasi-quotidiens en Cisjordanie à la suite d’une série d’attaques terroristes palestiniennes qui ont tué 32 personnes en 2022 et 11 autres depuis le début de l’année.

L’opération menée par Tsahal tout au long de l’année a permis de procéder à plus de 2 500 arrestations lors de ces raids quasi quotidiens. 171 Palestiniens ont été tués en 2022, et 60 autres ont été tués depuis le début de l’année, la plupart lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité, mais certains étaient des civils non impliqués et d’autres ont été tués dans des circonstances qui font l’objet d’une enquête.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.