Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Cisjordanie: 3 Palestiniens armés tués lors d’un raid de Tsahal près de Naplouse

La Brigade des martyrs d'Al-Aqsa affirme que ses membres ont été tués dans des échanges de tirs ; Tsahal déclare que 3 terroristes présumés ont été arrêtés et qu'un laboratoire d'explosifs a été détruit

Des soldats israéliens quittent le camp de réfugiés de Balata, près de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 22 mai 2023. (Crédit : Zain JAAFAR / AFP)
Des soldats israéliens quittent le camp de réfugiés de Balata, près de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, le 22 mai 2023. (Crédit : Zain JAAFAR / AFP)

Au moins trois Palestiniens auraient été tués par des tirs israéliens lors d’un raid nocturne dans un camp de réfugiés du nord de la Cisjordanie, ont déclaré les autorités sanitaires palestiniennes tôt lundi.

Le groupe terroriste des Brigades des martyrs d’Al-Aqsa a ensuite publié un communiqué indiquant que les trois personnes étaient membres de son organisation. Il a indiqué qu’ils avaient été tués alors qu’ils combattaient les forces israéliennes.

Le ministère palestinien de la Santé a déclaré à 3 heures du matin que trois personnes avaient été tuées par les troupes israéliennes opérant à Balata, un grand camp de réfugiés situé directement à l’est de Naplouse.

Six autres Palestiniens ont été blessés, dont un dans un état critique, a précisé le ministère. Aucun blessé israélien n’a été signalé dans l’immédiat.

Dans un communiqué, l’armée israélienne a déclaré avoir mené une opération d’arrestation de personnes soupçonnées de terrorisme, dont trois ont été placées en garde à vue.

Tsahal a également indiqué avoir localisé un laboratoire contenant des dizaines de kilogrammes d’explosifs destinés à être utilisés lors d’attentats. L’armée a indiqué qu’une équipe avait détruit le site.

Des Palestiniens inspectent un bâtiment endommagé après un raid de l’armée israélienne dans le camp de réfugiés de Balata, près de la ville de Naplouse en Cisjordanie, le 22 mai 2023. (Crédit : Zain JAAFAR / AFP)

Un certain nombre d’armes ont également été saisies au cours du raid, a indiqué l’armée.

Tsahal a déclaré qu’au cours de l’opération, des suspects palestiniens ont lancé des explosifs et des pierres sur les soldats, et que ces derniers ont répondu par des tirs.

Bien qu’elle n’ait pas confirmé le nombre de morts et de blessés palestiniens, l’armée a déclaré que « des coups ont été détectés ».

Les trois hommes tués ont été désignés par le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne comme étant Fathi Rizk, 30 ans, Abdullah Abu Hamdan, 24 ans, et Mohammed Zeitoun, 34 ans.

Sur des photos et des vidéos en provenance de Balata diffusées en ligne, on peut voir des soldats et des véhicules israéliens, y compris des bulldozers, se déplacer dans le camp densément peuplé. Des coups de feu ont été entendus dans certaines vidéos.

Dans un court clip circulant en ligne, qui n’a pas pu être immédiatement vérifié, des soldats semblent tirer dans le dos d’un homme qui s’enfuit après les avoir aperçus au détour d’une rue.

Des images montrent également les militaires israéliens bloquant ou poussant au moins une ambulance du Croissant-Rouge essayant d’entrer ou de sortir du camp.

Le 13 mai, l’armée israélienne a effectué un raid sur Balata, déclenchant une fusillade qui a tué deux Palestiniens.

L’opération a eu lieu quelques heures après qu’un soldat israélien a été blessé alors qu’il gardait une route dans la ville voisine de Huwara, en Cisjordanie, une zone de frictions quasi constantes entre résidents d’implantations et Palestiniens. Des troupes ont été envoyées à la recherche de suspects, a déclaré l’armée dimanche, sans que l’on sache si l’affrontement de Balata était lié à cette affaire.

Naplouse et la ville voisine de Jénine ont été au centre d’une campagne antiterroriste de l’armée israélienne, ce qui a accru les tensions déjà vives dans la région. L’offensive a été lancée à la suite d’une série d’attentats perpétrés fin 2021 et en 2022.

Depuis le début de l’année, les attaques palestiniennes en Israël et en Cisjordanie ont fait 19 morts et plusieurs blessés graves.

Au moins 111 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués au cours de cette période, y compris les trois personnes tuées lundi. La plupart d’entre eux ont été tués alors qu’ils menaient des attaques ou lors d’affrontements avec les forces de sécurité, mais certains étaient des civils non impliqués ou ont été tués dans des circonstances qui font l’objet d’une enquête.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.