Cisjordanie : deux soldats blessés et deux terroristes tués dans une attaque
Rechercher

Cisjordanie : deux soldats blessés et deux terroristes tués dans une attaque

Un militaire a été grièvement blessé, un garde-frontière plus légèrement dans une attaque à la voiture-bélier. Un troisième attaquant a été également légèrement touché

Des soldats israéliens se tiennent près du lieu d'une attaque présumée à l'entrée du village de Husan, en Cisjordanie, le 23 juin 2018. (Flash90)
Des soldats israéliens se tiennent près du lieu d'une attaque présumée à l'entrée du village de Husan, en Cisjordanie, le 23 juin 2018. (Flash90)

Deux soldats israéliens ont été blessés dans une attaque à la voiture-bélier survenue lundi avant l’aube en Cisjordanie. L’un d’entre eux a été grièvement touché, a fait savoir l’armée. Les soldats ont ouvert le feu sur les trois occupants du véhicule, en tuant deux et blessant le troisième.

L’attentat est survenu près du village de Nima, à approximativement 3h30 du matin. L’armée israélienne a noté que « selon une enquête initiale, il semblerait qu’il s’agisse d’un attentat ».

« Les terroristes ont projeté leur véhicule en direction d’un certain nombre de soldats qui s’étaient arrêtés du côté de la route, à l’entrée du village », a indiqué Tsahal.

Les soldats avaient procédé à des arrestations à Nima pendant la nuit. Leur véhicule était tombé en panne alors qu’ils quittaient le secteur. L’attaque à la voiture-bélier a eu lieu alors que les militaires se tenaient à l’extérieur du camion, tentant de le déplacer.

Un soldat de l’armée a été grièvement touché et un garde-frontière plus légèrement, ont précisé les militaires.

« Les troupes ont ouvert le feu sur les terroristes. Deux ont été neutralisés et le troisième a été légèrement blessé », a fait savoir l’armée qui a ajouté que des renforts avaient été envoyés dans la zone.

Le groupe terroriste du Hamas a salué l’attentat, disant qu’il avait montré que « la nation palestinienne continuera à combattre l’occupant jusqu’à ce qu’elle recouvre ses droits et libère ses terres ».

Les responsables israéliens de la défense ont averti que les prochains mois pourraient connaître une escalade de la violence en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, deux secteurs déjà en proie aux agitations, au vu des pressions supplémentaires exercées par les prochaines élections israéliennes, par le projet du président américain Donald Trump d’annoncer sa proposition pour un accord de paix israélo-palestinien et en raison de la lutte continue entre l’Autorité palestinienne et le Hamas.

« Le message des jeunes rebelles en Cisjordanie est qu’ils n’abandonneront pas jusqu’à ce que l’occupation se retire et jusqu’à la libération de leurs lieux saints. Les plans visant à judaïser Jérusalem échoueront », a commenté le Hamas dans un communiqué.

Un hélicoptère et des ambulances ont été envoyés sur les lieux pour évacuer les soldats blessés.

Les deux militaires qui ont été touchés, âgés tous deux d’une vingtaine d’années, ont été pris en charge à l’hôpital Tel Hashomer de Ramat Gan, aux abords de Tel Aviv, pour y être soignés.

L’officier le plus grièvement atteint est blessé sur tout le corps, ont fait savoir les personnels médicaux.

Le garde-frontière plus légèrement touché est sorti de l’hôpital dans la matinée après avoir été examiné par les médecins.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...