Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Mort de l’homme grièvement blessé dans un attentat terroriste près de Jéricho

Le Magen David Adom a indiqué que son personnel avait pris en charge un jeune homme de 27 ans dans un état critique ; deux autres voitures ont essuyé des tirs

Les soldats et les secours sur les lieux d'un attentat à l'arme à feu près de Jéricho, en Cisjordanie, et les dégâts essuyés par une voiture dont le conducteur israélien a été grièvement blessé. (Crédit : Jamal Awad/Flash90; Rescuers Without Borders)
Les soldats et les secours sur les lieux d'un attentat à l'arme à feu près de Jéricho, en Cisjordanie, et les dégâts essuyés par une voiture dont le conducteur israélien a été grièvement blessé. (Crédit : Jamal Awad/Flash90; Rescuers Without Borders)

Les équipes de secours ont annoncé qu’un homme avait été grièvement blessé par balle sur la Route 90, près de la ville de Jéricho, en Cisjordanie, lors d’une attaque terroriste présumée, au lendemain de la mort de deux frères israéliens dans une attaque similaire. La victime de 27 ans a succombé à ses blessures à l’hôpital Hadassah mont Scopus de Jérusalem.

Selon les services de secours du Magen David Adom, les médecins avaient été appelés au carrefour de Beit Haarava après avoir reçu le signalement d’un accident de voiture. Quand ils sont arrivés, ils ont trouvé un jeune homme de 27 ans qui se trouvait dans un état critique, blessé par balle.

Une seconde voiture israélienne a par ailleurs été la cible de coups de feu, ont précisé les médecins.

Selon les Sauveteurs sans frontières, le conducteur a continué son chemin jusqu’au carrefour où il a fait part de l’attaque aux autorités. Aucun passager du véhicule n’aurait été blessé.

Les dégâts causés à une voiture israélienne lors d’un attentat présumé à l’arme à feu près de Jéricho, en Cisjordanie, le 27 février 2023. (Autorisation) D

Une troisième voiture appartenant à des Israéliens a également essuyé des tirs dans la région, sans faire de blessés.

La police a déclaré que les hommes armés avaient mis le feu à leur voiture alors qu’ils fuyaient la zone.

« Nous avons identifié de la fumée et nous nous sommes approchés d’un véhicule en feu… et nous avons réalisé qu’il s’agissait du véhicule des terroristes » des trois attaques, a déclaré un officier présent sur les lieux dans des propos cités par la police.

Il a dit qu’un des hommes armés avait pointé son arme sur eux, « et nous avons immédiatement tiré sur les terroristes ».

Les policiers ont tenté de poursuivre les assaillants, mais ils se sont enfuis vers la région de Jéricho.

Le chef de police Kobi Shabtai a félicité les policiers, selon un communiqué.

« Les soldats de Tsahal effectuent des recherches et établissent des barrages routiers et des points de contrôle dans la région », a déclaré l’armée.

Les médias palestiniens ont fait savoir que les activités militaires israéliennes s’étaient renforcées dans le secteur de Jéricho et que certaines routes avaient été fermées.

Ces attaques surviennent alors que Hallel Yaniv, 21 ans, et son frère Yagel Yaniv, 19 ans, ont été tués dans une attaque à l’arme à feu dans la ville de Huwara, en Cisjordanie, dimanche.

Une enquête initiale a déterminé que le tireur avait profité des embouteillages qui ralentissaient la circulation sur la Route 60 pour commettre l’attentat. La Route 60 traverse la ville palestinienne.

L’armée cherche encore le terroriste qui n’a pas été arrêté.

Quatre bataillons d’infanterie sont venus renforcer les troupes stationnées en Cisjordanie à la suite de l’attentat et des émeutes qui ont suivi à Huwara, où des partisans du mouvement pro-implantation se sont laissés aller à un déchaînement de violences.

Ces derniers mois, des hommes armés palestiniens ont pris pour cible de manière répétée les postes militaires israéliens, les troupes déployées le long de la barrière de sécurité, les implantations et les civils sur les routes.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens sont élevées depuis presque un an alors que l’armée a lancé une offensive antiterroriste avec des raids nocturnes quasiment quotidiens en Cisjordanie – une offensive décidée suite à une série d’attentats meurtriers.

Toutefois, ces opérations sont en pause depuis mercredi en raison d’un sommet organisé en Jordanie qui a rassemblé des responsables israéliens et palestiniens dans la journée de dimanche, et dont l’objectif était le retour au calme en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.