Comment le média jewbuzz s’est imposé dans le divertissement juif en ligne
Rechercher

Comment le média jewbuzz s’est imposé dans le divertissement juif en ligne

David Krief, 29 ans, originaire de Paris, diplômé d’un master en marketing digital, qui vit depuis maintenant 5 ans en Israël, est à l’initiative du projet

Le logo Jewbuzz.
Le logo Jewbuzz.

Si les médias juifs francophones ont, dans les années 2000, mis du temps avant de se développer pleinement sur Internet, les années 2010 ont pallié à cette absence, avec l’arrivée de nombreux nouveaux acteurs, dont le média jewbuzz, né en 2017.

Aujourd’hui fort de plus de 160 000 abonnés – parmi lesquels plusieurs célébrités, telles que Cyril Hanouna et Gad Elmaleh – et de 6 millions de vues mensuelles, le média est parvenu à se faire une place chez les jeunes juifs francophones de France et d’Israël.

David Krief, 29 ans, originaire de Paris, diplômé d’un master en marketing digital, qui vit depuis maintenant 5 ans en Israël, est à l’initiative de ce projet.

Se présentant comme le premier média d’humour juif, jewbuzz est présent sur les différents réseaux sociaux – Facebook, Instagram, Twitter, TikTok – et propose chaque semaine des mèmes originaux, des concours et des bons plans.

David Krief. (Crédit : Jewbuzz)

« À la base, avec des copains, on s’envoyait beaucoup de blagues, de mèmes sur WhatsApp et on les détournait parfois version feuj », explique David. « Je me suis dit, pourquoi on ne ferait pas quelque chose d’officiel ? Autant partager ! À côté de ça, j’avais aussi envie de monter un blog humoristique juif. J’ai donc lié ces deux idées et j’ai crée jewbuzz. Site internet, marketing, charte graphique : je me suis occupé de tout. »

Il explique ainsi cibler un public âgé de 15 à 34 ans, et financer son média « par de la publicité digitale, via la diffusion de contenus sponsorisés (brand content) ou d’achat d’espaces publicitaires. On propose par exemple à des annonceurs de sponsoriser des jeux-concours ou des blagues, on peut également leur rédiger des articles de recommandation sur notre blog… Tout est fait pour qu’ils gagnent en visibilité et en notoriété sur la communauté juive ».

L’agence de communication jewbuzz, qui crée des campagnes de communication qui se veulent « innovantes, basées sur l’humour et le
buzz », explique la page du média, a ainsi notamment travaillé avec El Al, Taglit-Birthright, Massa, Hyper Cacher, l’Agence juive, RELEV, ou encore ORT France.

Afin de se diversifier, jewbuzz a récemment lancé différentes déclinaisons médias. Outre sa plateforme générale, qui s’adresse à « la communauté juive globale », on retrouve ainsi : jewbuzz meufs, pour « la femme juive » ; jewbuzz Israël, pour « les Franco-Israéliens » ; Jink, sur la culture juive ; Hazak, des portraits de jeunes personnes engagées de la communauté juive ; Monsieur Cacher, des concours pour les restaurants cachers ; et Milim, avec des « citations inspirantes issues de la pensée juive ».

Prochainement, David Krief espère lancer la boutique jewbuzz, qui mettra en avant des produits dérivés du contenu du média.

Ci-dessous, quelques-uns des « mèmes » les plus drôles de jewbuzz de ces derniers mois :

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jewbuzz ® (@jewbuzz)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jewbuzz ® (@jewbuzz)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jewbuzz ® (@jewbuzz)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jewbuzz ® (@jewbuzz)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jewbuzz ® (@jewbuzz)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jewbuzz ® (@jewbuzz)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jewbuzz ® (@jewbuzz)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par jewbuzz ® (@jewbuzz)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...