Coronavirus : La Jordanie rouvrira son principal aéroport le 8 septembre
Rechercher

Coronavirus : La Jordanie rouvrira son principal aéroport le 8 septembre

Les autorités vont établir des règles pour les personnes arrivant dans le royaume, en fonction de la situation épidémiologique des pays d'où elles arrivent

L'aéroport international de la reine Alia, à proximité d'Amman, en Jordanie. (Crédit : T1259 / CC BY-SA 3.0)
L'aéroport international de la reine Alia, à proximité d'Amman, en Jordanie. (Crédit : T1259 / CC BY-SA 3.0)

La Jordanie a annoncé mercredi qu’elle allait rouvrir le 8 septembre le principal aéroport du pays aux vols réguliers, après des mois de fermeture en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

« La cellule de crise coronavirus a décidé la reprise des vols à l’aéroport international de la reine Alia à partir du 8 septembre », a déclaré le ministre de l’Information Amjad al-Adaylé lors d’une conférence de presse.

Il a souligné que les autorités allaient établir des règles pour les personnes arrivant dans le royaume, en fonction de la situation épidémiologique des pays d’où elles arrivent et avec notamment des tests à l’aéroport.

Amman avait annoncé fin juillet la reprise dès le 5 août de liaisons aériennes avec 22 pays, mais la date avait ensuite été repoussée.

Selon le dernier bilan des autorités, la Jordanie a recensé 2 161 cas de contamination au virus depuis début mars, dont 15 décès.

Le 17 mars, les autorités avaient suspendu les vols internationaux et fermé les aéroports en raison de la pandémie. Elles avaient également imposé un couvre-feu avant d’alléger cette mesure début juin.

Le royaume accueille en temps normal cinq millions de touristes par an, notamment sur le site de la célèbre cité antique de Petra (sud) et dans le désert du Wadi Rum (sud).

Mais ce secteur vital, qui a rapporté cinq milliards de dollars (4,4 milliards d’euros) l’année dernière et qui emploie quelque 100 000 personnes, a été frappé de plein fouet par la crise liée à la pandémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...