COVID-19 : Un million d’Israéliens ont reçu une troisième dose
Rechercher

COVID-19 : Un million d’Israéliens ont reçu une troisième dose

Les données de cette campagne de rappel seraient encourageants : Les personnes qui en ont bénéficié seraient 2,5 fois plus protégées que celles qui n'ont reçu que deux doses

Une Israélienne d'au-moins cinquante ans reçoit une injection de rappel contre le coronavirus dans un centre de la Clalit à Katzrin, sur le plateau du Golan, le 16 août 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
Une Israélienne d'au-moins cinquante ans reçoit une injection de rappel contre le coronavirus dans un centre de la Clalit à Katzrin, sur le plateau du Golan, le 16 août 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Plus d’un million d’Israéliens ont reçu une injection de rappel dans le cadre de la lutte gouvernementale contre la propagation du variant Delta, très contagieux, ont fait savoir les responsables lundi.

Le gouvernement a lancé sa dernière campagne de vaccination il y a plus de deux semaines, exhortant les Israéliens âgés de 60 ans et plus (l’éligibilité à la troisième dose a depuis été ouverte aux citoyens de 50 ans et plus) à aller se faire administrer un rappel qui aidera, espèrent les responsables, à protéger les plus vulnérables face à cette souche très contaminante du SARS-CoV-2 qui entraîne la COVID-19.

Le dernier chiffre de cette campagne — 1 048 767 personnes ont reçu une troisième dose — représente légèrement plus de la moitié de la population éligible : les 1,9 million d’Israéliens âgés de plus de cinquante ans et ayant bénéficié de leurs deux premières doses de vaccin, il y a plus de cinq mois.

La campagne a débuté il y a suffisamment longtemps pour permettre d’établir les premières données utiles concernant l’efficacité du rappel, ont expliqué les officiels.

Et, selon le ministère de la Santé, les résultats sont prometteurs. Les Israéliens ayant bénéficié d’une troisième dose semblent être 2,5 fois plus protégés face aux infections que ceux qui n’ont bénéficié que des deux premières doses de vaccin Pfizer. L’efficacité du vaccin semble atteindre son pic une semaine après l’administration de la piqûre de rappel.

« Nous avons atteint le seuil d’un million de citoyens – un million de citoyens qui ont assumé leurs responsabilités vis-à-vis d’eux-mêmes et de leur entourage en se faisant administrer une troisième dose de vaccin », a déclaré le Premier ministre Naftali Bennett dans un communiqué émis à la fois par le Bureau du Premier ministre et par le ministère de la Santé.

Le Premier ministre Naftali Bennett accompagne sa mère, Myrna, se faire administrer un rappel contre la COVID-19, le 3 août 2021. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

« C’est un chiffre formidable et c’est une grande réussite mais il reste beaucoup de travail. Des centaines de milliers de personnes ont bien compris que notre décision d’administrer cette troisième injection est actuellement une nécessité. Les citoyens israéliens sont les premiers dans le monde à recevoir ce rappel et ce n’est pourtant pas quelque chose que nous devrions considérer comme acquis. C’est le seul moyen qui nous est offert de préserver notre santé et nos vies. Tout le monde doit aller se faire vacciner : Allez vous faire vacciner dès maintenant », a-t-il asséné.

« Le vaccin est la méthode la plus efficace dont nous disposons pour combattre le variant Delta, pour protéger notre santé, notre économie et notre quotidien », a déclaré pour sa part le ministre de la Santé Nitzan Horowitz.

« Nous avons pris soin de disposer de suffisamment de vaccins dans nos stocks pour que tout le monde puisse aller se faire vacciner. Il faut en profiter dès maintenant. Un million d’Israéliens ayant bénéficié d’une injection de rappel, c’est un bon résultat mais ce n’est pas suffisant », a continué Horowitz. « Le seul moyen de traverser cette crise sans nouveau confinement est de continuer à maintenir un rythme élevé dans la campagne de rappel et de vacciner ceux qui ne l’ont encore pas été du tout ».

Lundi soir, les chiffres du ministère ont montré que le nombre de cas graves de la COVID-19 en Israël avait légèrement baissé depuis dimanche – ce qui est conforme aux espoirs que l’effet de la troisième dose de rappel puisse commencer à faire son effet chez les plus âgés. Le nombre de cas actifs s’élevait à 5 000 contre environ 200 il y a seulement deux mois.

Les données du ministère ont précisé que 528 personnes se trouvaient dans un état grave. 93 personnes sont actuellement placées sous respirateur. Au total, 881 personnes sont hospitalisées suite à des complications de la COVID-19.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...