COVID : Le nombre de patients graves à son plus bas niveau depuis le 30 décembre
Rechercher

COVID : Le nombre de patients graves à son plus bas niveau depuis le 30 décembre

Selon le ministère de la Santé, les nouveaux décès, les nouvelles infections et les cas graves ne cessent de diminuer

Une technicienne effectue un test COVID-19 à l'aéroport international Ben Gurion, le 28 février 2021. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)
Une technicienne effectue un test COVID-19 à l'aéroport international Ben Gurion, le 28 février 2021. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Selon les données du ministère de la Santé, le nombre de patients Covid gravement malades est tombé à son plus bas niveau depuis le 30 décembre 2020.

Le nombre de nouveaux décès et de nouvelles infections est au plus bas depuis les pics de janvier.

D’après le ministère, il y a 704 cas graves en Israël dont 37,6 % de cas critiques (265) et 226 patients placés sous respirateurs.

Le pic de cas graves a eu lieu entre la mi-janvier et la fin-janvier, atteignant près de 1 900 patients. Depuis, ils n’ont pas cessé de diminuer.

La baisse des cas graves est intrinsèquement liée à la campagne de vaccination intensive menée par Israël, qui est d’ailleurs la plus importante au monde.

Mardi soir, le ministère de la Santé a déclaré que la moitié de la population a reçu la première dose de vaccin (plus de 4,8 millions de personnes) et que plus de 3,4 millions de personnes ont reçu la deuxième dose.

Plus de 90 % des personnes de plus de 70 ans sont vaccinés en Israël du fait notamment qu’elles constituent la classe d’âge la plus menacée par les cas graves de Covid.

Plusieurs millions d’Israéliens sont inéligibles à la vaccination. La plupart d’entre eux étant âgés de moins de 16 ans.

Mardi, on comptait 40 976 cas actifs de Covid dont 4 803 nouvelles infections. Un chiffre un peu plus de deux fois inférieur aux 10 000 nouvelles infections recensées lors du pic de janvier.

Cependant le nombre de morts a augmenté de 13 %, passant à 5 790 décès. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...