D’anciens poèmes d’amour en hébreu trouvent un nouveau public sur YouTube
Rechercher

D’anciens poèmes d’amour en hébreu trouvent un nouveau public sur YouTube

"12 Tribus", une nouvelle chaîne pour les chanteurs spécialisés dans les anciens airs hébraïques, sera lancée le jour de Tu B'Av, la fête juive de l'amour

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Les membres du groupe Yamma, dont la chanteuse Talya G.A Solan (au centre), Yonnie Dror, Aviv Bahar, Nur Bar Goren et Avri Borochov. Talya Solan a trouvé un nouveau public pour la musique basée sur des textes hébraïques anciens grâce à YouTube (Crédit: Ruth Luar).
Les membres du groupe Yamma, dont la chanteuse Talya G.A Solan (au centre), Yonnie Dror, Aviv Bahar, Nur Bar Goren et Avri Borochov. Talya Solan a trouvé un nouveau public pour la musique basée sur des textes hébraïques anciens grâce à YouTube (Crédit: Ruth Luar).

Vous seriez surpris d’apprendre combien d’utilisateurs de YouTube sont demandeurs de musique d’oud et de textes hébraïques anciens traduits en anglais.

Des milliers, voire des millions, selon Talya G. A Solan, une musicienne spécialisée dans les chansons basées sur des textes hébraïques anciens, souvent accompagnées par l’instrument à cordes en forme de poire.

Aujourd’hui, Solan lance la chaîne YouTube 12 Tribes Music avec des chansons d’amour anciennes, juste à temps pour Tu B’Av, la version israélienne de la Saint-Valentin, célébrée ce vendredi 23 juillet jusqu’au samedi 24 juillet.

« Il y a une véritable soif pour cela », a déclaré Solan. « Je suis laïque et j’ai un amour pour les textes anciens, parce que leurs mots roulent sur la langue ».

12 Tribes se spécialisera dans la musique israélienne, traditionnelle et hébraïque, accueillant des groupes de musique de différents styles, avec une emphase sur la mise en avant des artistes féminines.

L’une des premières vidéos des 12 Tribus est l’interprétation par Hadar Nehemya de « Comme un lys parmi les épines », un ancien poème d’amour tiré du Cantique des Cantiques. Avec une vidéo tournée à Jaffa, la performance de Nehemya est traduite en onze langues avec un contexte historique sur le poème et ses origines.

La vidéo de Nehemya est l’une des cinq vidéos bis de la chaîne.

« Vous pouvez vraiment ressentir cette musique », a déclaré Solan. Soutenue par une subvention de la Fondation Genesis, 12 Tribes est une autre plateforme pour l’organisation à but non lucratif de Solan, Music Port, créée pour les musiciens israéliens indépendants qui travaillent pour se promouvoir en Israël et à l’étranger.

Grâce au soutien de Genesis, Music Port a également accueilli un pavillon israélien dans plusieurs salons de la musique, ce qui leur a permis d’attirer l’attention de nouveaux marchés et auditeurs avant le COVID-19.

Au cours de la dernière année et demie de coronavirus, Solan et ses collègues musiciens se sont mis en ligne, découvrant un public d’auditeurs qui demandait leur musique accompagnée de traductions et d’explications.

« Ils veulent savoir ce que nous chantons », dit-elle. « Ils veulent des informations de fond sur ce que nous chantons ».

Ce qui est particulièrement émouvant pour Solan, ce sont les commentaires, qui l’ont surprise. Les auditeurs sont plus jeunes que ce à quoi elle s’attendrait, souvent de l’adolescence à la vingtaine. Ils disent souvent avoir fait des tests génétiques et découvert qu’ils ont des racines juives.

« C’est bien que je sois là pour leur répondre », dit-elle.

Solan est également la chanteuse principale de Yamma, un groupe qui existe depuis dix ans et qui intègre les traditions musicales juives de la Méditerranée et de l’Afrique. Les membres du groupe Yamma ont constaté que leur chaîne YouTube leur apportait plus d’auditeurs de l’étranger que d’Israël.

Le groupe, qui existe depuis dix ans, a récemment connu un succès avec « Atem Shalom », sur le Psaume 104, qui a été visionné plus de six millions de fois.

« Le succès avec Yamma m’a donné suffisamment de confiance pour créer ma chaîne », a déclaré Solan. « Nous sommes vraiment internationaux grâce à YouTube ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...