Rechercher

Dans la série South Park, l’antisémite Cartman se convertit au judaïsme

Dans la nouvelle série de films, le changement de trajectoire du fameux antisémite du dessin animé laisse le public perplexe, tout comme son ennemi juré à l'écran, Kyle

Eric Cartman, version adulte (Trey Parker) est maintenant un rabbin dans "South Park : Post COVID." (Crédit : Capture d'écran via Paramount Plus via JTA)
Eric Cartman, version adulte (Trey Parker) est maintenant un rabbin dans "South Park : Post COVID." (Crédit : Capture d'écran via Paramount Plus via JTA)

JTA – L’un des antisémites les plus notoires de la télévision est désormais un rabbin orthodoxe.

Eric Cartman, l’écolier égocentrique et hargneux de la série animée pour adultes « South Park », a changé de trajectoire dans une nouvelle émission spéciale d’une heure, qui se déroule 40 ans dans le futur.

Dans « South Park : Post COVID », qui a débuté le jour de Thanksgiving sur le service de streaming Paramount Plus, Cartman s’est converti au judaïsme, dirige une communauté à Colorado Springs, porte un tallit partout où il va, est marié a une femme juive nommée « Yentl » et trois enfants : « Moishe », « Menorah » et « Hakham ». Son chapeau bleu fait office de kippa.

La conversion de Cartman est-elle réelle ou s’agit-il d’un stratagème élaboré à l’encontre de son vieil ennemi, Kyle Broflovski ? « Post COVID » n’est que la première partie d’une nouvelle série de films « South Park » commandés en exclusivité par Paramount Plus. Nous ne saurons donc pas exactement ce qui se passe avant que l’histoire ne se poursuive en décembre.

Mais sa soudaine dévotion à la Torah est suffisamment choquante pour que Kyle, le protagoniste juif de la série, entre dans une colère noire, car il est convaincu que la nouvelle vie de son ancien ami n’est qu’une ruse de mauvais goût.

L’intrigue Cartman-Kyle n’est que l’intrigue secondaire du nouvel opus – le reste concerne la réunion de l’ancienne bande de la cour d’école pour tenter de découvrir les secrets longtemps enfouis de la pandémie – mais « South Park » utilise depuis longtemps la dynamique entre les deux comme une source d’humour politiquement incorrect, depuis les débuts de la série en 1997.

Les co-créateurs de la série, Matt Stone (qui est juif et qui prête sa voix à Kyle) et Trey Parker (qui prête sa voix à Cartman), ont construit de nombreux épisodes autour de thèmes juifs, faisant souvent état de l’antisémitisme de Cartman, généralement pour se moquer des véritables antisémites.

Le sociopathe miniature s’est déjà fait passer pour Hitler afin d’inciter les fans de « La Passion du Christ » à reconstituer la Shoah ; il a fait semblant d’avoir le syndrome de Tourette afin de débiter des propos antisémites en public ; et il a essayé de forcer Kyle à lui remettre son « or juif ». Il s’est même déjà converti au judaïsme en plaisantant, dans une émission spéciale sur Pessah en 2012.

Mais cette fois, Cartman semble réellement sérieux à propos de sa foi – il hurle même des leçons de Talmud lorsqu’il est dans la chambre à coucher avec sa femme. Kyle, quant à lui, semble s’être éloigné de ses propres croyances au cours des décennies écoulées, faisant remarquer à un moment donné que « cela fait longtemps que je n’ai pas prié. » Le reste de la famille Broflovski, qui joue un rôle important dans la série originale « South Park » et dans le long métrage de 1999, est absent de « Post COVID », bien que Kyle vive toujours dans leur maison et garde leurs photos sur son mur.

Peut-être que le fait de voir son ennemi de longue date embrasser la foi dont il se moquait autrefois pourrait éveiller quelque chose chez Kyle. Mais si c’est le cas, cela nécessitera un peu plus de guérison. Lorsque les circonstances obligent Kyle à accueillir la famille de Cartman, il essaie plutôt de les mettre dehors. L’un des enfants de Cartman s’exclame : « C’est comme quand notre peuple a été exilé de la Terre Sainte ! ».

Les fans juifs de « South Park » sont habitués aux manigances de Cartman : il y a de fortes chances qu’il y ait quelque chose de drôle ici. Nous ne saurons pas vraiment ce qui se passe avant le prochain film en streaming, prévu pour le mois prochain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...