Dans une volte-face, Israël nomme Danny Dayan consul général à New York
Rechercher

Dans une volte-face, Israël nomme Danny Dayan consul général à New York

Le Brésil se tenant à son rejet de l’ancien leader des implantations comme ambassadeur, Netanyahu est forcé de revenir sur sa nomination

Dani Dayan participe à un panel de discussion à la Conférence sur la démocratie d'Israël à Tel-Aviv, le 17 février 2015 (Crédit : Amir Levy / Flash90)
Dani Dayan participe à un panel de discussion à la Conférence sur la démocratie d'Israël à Tel-Aviv, le 17 février 2015 (Crédit : Amir Levy / Flash90)

Retirant la nomination de Danny Dayan comme ambassadeur au Brésil, le bureau du Premier ministre a annoncé lundi que l’ancien dirigeant des implantations serait nommé à New York pour y être consul général d’Israël. Il remplacera Ido Aharoni.

L’annonce met fin aux spéculations générées par des mois d’impasse entre Jérusalem et Brasilia, qui a rejeté la nomination de Dayan.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est également le ministre des Affaires étrangères d’Israël, avait annoncé la nomination de Dayan comme ambassadeur au Brésil le 5 août 2015.

Mais après quelques mois, il était apparu que le Brésil refusait d’accepter Dayan à cause de son passé de président du conseil Yesha, qui représente les implantations israéliennes en Cisjordanie, et également en raison de la manière non orthodoxe dont sa nomination avait été annoncée.

Des officiels brésiliens avaient confirmé le refus de leur gouvernement d’accepter Dayan, un résident de Maale Shomron, en Cisjordanie, d’abord de manière anonyme puis ensuite officiellement, mais Jérusalem avait refusé de se rétracter.

En janvier, Netanyahu avait indiqué très clairement qu’il n’avait pas l’intention de remplacer Dayan. « Je pense que Danny Dayan est un candidat exceptionnellement qualifié, et il reste mon candidat », avait-il déclaré à des journalistes étrangers pendant une conférence de presse.

Mais le 17 mars, après deux mois de plus, le département des ressources humaines du ministère des Affaires étrangères avait publié une offre pour les postes d’ambassadeurs à Brasilia, à Asmara (en Erythrée) et à Budapest.

« Ce matin, le département des ressources humaines du ministère des Affaires étrangères a publié une offre pour le poste d’ambassadeur à Brasilia. Cela signifie que Danny Dayan n’est plus notre candidat pour le poste », avait déclaré à l’époque un haut fonctionnaire diplomatique au Times of Israel.

Bien que le ministère des Affaires étrangères ait retiré l’offre plus tard ce jour-là, soulignant que Dayan restait son candidat pour le poste d’ambassadeur, l’annonce de lundi confirme que le Brésil a réussi à contrecarrer la nomination controversée.

Dayan a révélé lundi que déjà en août, avant que Brasilia ne le rejette, il avait informé Netanyahu de son désir d’être consul général à New York. Pendant un entretien avec la radio militaire, il a ajouté que son plus grand défi en tant que consul général serait « d’affirmer les positions d’Israël dans un langage libéral ».

La vice ministre des Affaires étrangères, Tzipi Hotovely, a félicité lundi Dayan, déclarant dans un communiqué que sa nomination dans « l’une [des villes] les plus stratégiques » aux Etats-Unis était « un message important au monde ».

« L’Etat d’Israël bénéficiera d’un représentant de valeur qui vit dans les implantations de Judée et Samarie et portera un important message pour l’Etat d’Israël, qui soutient Dani comme un représentant loyal et de valeur de l’Etat », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...