Dans une volte-face, l’ambassade russe accuse Israël pour la perte de son avion
Rechercher

Dans une volte-face, l’ambassade russe accuse Israël pour la perte de son avion

L'ambassade de Russie à Tel Aviv reproche à l'IAF d'avoir "agi de manière irresponsable et inamicale" pour le ciblage meurtrier de son avion par la défense aérienne syrienne

L'ambassade de Russie dans la rue Hayarkon à Tel Aviv. (Google maps)
L'ambassade de Russie dans la rue Hayarkon à Tel Aviv. (Google maps)

L’ambassade de Russie à Tel Aviv a rendu responsable jeudi Israël pour le fait qu’un avion russe avait été abattu par les forces aériennes syriennes lors d’une attaque israélienne, rejetant la faute sur l’armée de l’air israélienne [IAF – Israeli Air Force].

« Moscou considère les actions irresponsables et hostiles de l’armée de l’air israélienne, qui ont exposé l’avion russe Il-20 au danger et ont entraîné la mort de 15 militaires », a écrit la mission dans un communiqué virulent sur son compte Twitter.

Elle a ajouté que « la Russie prendrait toutes les mesures nécessaires pour faire cesser les menaces à la vie et à la sécurité de nos militaires qui luttent contre le terrorisme ».

Bien que l’armée russe ait d’abord accusé Israël d’avoir abattu l’avion russe lundi, affirmant que les avions de l’IAF l’avaient utilisé comme couverture, le président russe Vladimir Poutine a par la suite déclaré que l’avion s’était abîmé lundi à la suite « de circonstances tragiques et accidentelles », et « qu’Israël n’a[vait} pas abattu son avion ».

L’armée israélienne a déclaré que ses avions de combat visaient une installation militaire syrienne près de Lattaquié qui fournit des armes au groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, mandataire de l’Iran, et a souligné qu’elle avait prévenu la Russie du prochain raid conformément à ses accords sur les mesures de désescalade.

La Syrie a accidentellement abattu l’avion russe lorsque ses défenses aériennes sont entrées en action contre la frappe israélienne. L’avion a été abattu par le système de défense aérienne S-200 de fabrication russe de la Syrie qui a coûté la vie aux 15 membres d’équipage.

Un avion de reconnaissance Ilyushin Il-20M décolle de la base aérienne de Koubinka près de Moscou, en Russie, le 19 février 2014. (Artyom Anikeev/iStock/Getty Images)

La déclaration de l’ambassade de Russie est tombée alors que le ministre de la Défense Avigdor Liberman condamnait les opérateurs « irresponsables et non professionnels » de la défense aérienne syrienne pour avoir abattu l’avion de surveillance russe. Il a également déclaré que malgré la colère de la Russie face à l’incident, Israël continuerait à opérer en Syrie afin de combattre les activités de l’Iran dans ce pays.

Israël a multiplié ses frappes en Syrie, combattant l’Iran et l’influence croissante du Hezbollah dans ce pays.

Bien qu’il n’ait pas tenu Israël pour responsable de la perte de l’avion de chasse russe, M. Poutine a averti que la Russie allait réagir en « prenant des mesures supplémentaires pour protéger ses militaires et ses équipements en Syrie » et le vice-Premier ministre Yuri Borisov a déclaré que celles-ci comprendraient le déploiement de systèmes de protection automatisés sur les bases aériennes et navales russes en Syrie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...