De nombreuses vaches meurent de chaleur et d’asphyxie dans un cargo vers Israël
Rechercher

De nombreuses vaches meurent de chaleur et d’asphyxie dans un cargo vers Israël

Les défenseurs des animaux parlent de pratiques "choquantes et perturbantes" après la diffusion d'une vidéo où des employés font sortir les animaux avec des aiguillons électriques

Les images publiées le 13 juin 2019 par le groupe Israël contre les transports d'animaux vivants montre des employés en train de faire sortir les animaux du bateau australien grâce à des aiguillons qui transmettent des chocs électriques, à Eilat. (Capture d'écran : Facebook)
Les images publiées le 13 juin 2019 par le groupe Israël contre les transports d'animaux vivants montre des employés en train de faire sortir les animaux du bateau australien grâce à des aiguillons qui transmettent des chocs électriques, à Eilat. (Capture d'écran : Facebook)

Des douzaines de veaux sont morts à bord d’un navire de transport d’animaux vivants arrivés en Israël la semaine dernière, entraînant des accusations de cruauté envers les animaux de la part des activistes des droits de défense des animaux.

Le bateau en provenance d’Australie, qui transportait 20 000 veaux et agneaux, est arrivé à Eilat dans la matinée du 8 janvier. Les employés ont commencé à débarquer les animaux du bateau vendredi dans la nuit et ce débarquement a duré cinq jours. Les animaux, à bord, sont restés dans la chaleur et l’entassement.

Dans une vidéo diffusée par la Douzième chaîne, les employés sont vus en train de faire sortir les animaux du bateau grâce à des aiguillons qui transmettent des chocs électriques.

Selon le ministère de l’Agriculture, 34 veaux sont morts à bord et 30 après le débarquement, a précisé le reportage.

Un porte-parole du groupe « Israël contre les transports d’animaux vivants » a déclaré qu’en 15 ans de lutte contre cette pratique, il n’avait jamais assisté à une telle cruauté.

Les images diffusées jeudi montrent des veaux, dont le groupe a dit qu’ils se trouvaient à bord d’un bateau en provenance d’Australie, alignés morts au sol et gonflés, recouverts de ce qui semble être de la boue ou des excréments. Beaucoup avaient du sang ou d’autres liquides qui coulait de leurs bouches.

La députée de Kakhol lavan Miki Haimovich, qui est végan, a vu les images du navire et a déclaré : « C’est choquant et dérangeant, à la fois pour le bien-être des animaux que pour notre santé. »

La députée Kakhol lavan Miki Hamovich participe à une conférence d’urgence sur les accidents sur des sites de construction en Israël, à la Knesset, le 27 mai 2019.(Noam Revkin Fenton/Flash90)

La question du transport d’animaux vivants a attiré de nouveau l’attention du grand public plus tôt ce mois-ci, quand deux carcasses de vache ont échoué sur des plages de Tel Aviv, dans deux incidents séparés, choquant les baigneurs.

« Animaux » (anciennement connu sous le nom d’Anonymes pour les droits des animaux), un groupe de défense des droits des animaux, a déclaré que les navires jetaient souvent des animaux malades ou blessés à la mer, parfois alors qu’ils sont encore en vie.

Près de 50 000 veaux vivants ont été importés en Israël pour être engraissés et abattus rien qu’en janvier.

La carcasse en putréfaction d’un veau, peut-être jetée par dessus bord d’un navire transportant des animaux vivants vers Israël pour les faire engraisser et les abattre, s’échoue sur une plage à Tel Aviv, le 1er juin 2019. (Crédit : Or Keren)

L’année dernière, la Knesset avait approuvé en première lecture un projet de loi visant à cesser le transport de centaines de milliers d’agneaux et de veaux vivants depuis l’Australie et l’Europe en Israël chaque année.

La législation proposée tente de réduire progressivement la quantité de bétail importé en Israël et de mettre totalement fin à ces importations d’ici trois ans, pour passer intégralement à l’importation de viande congelée.

Selon des notes explicatives du projet de loi, les animaux dans les transports de bétail sont très entassés, recouverts de leurs propres excréments et de ceux des autres animaux et souffrent de la chaleur et de blessures graves alors qu’ils sont secoués par les vagues.

Un comité ministériel a donné son accord pour le projet de loi en juillet dernier, après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a téléchargé une photo d’un veau recouvert d’excréments et écrit : « Nous avons approuvé un projet de loi pour mettre un terme aux importations d’animaux vivants en Israël. »

« Nous devons corriger la grande douleur infligée aux animaux. »

En juillet dernier, 228 avocats ont signé une pétition appelant à stopper les transports d’animaux vivants, déclarant que cela contrevenait aux droits des animaux.

Capture d’écran de l’émission « 60 Minutes » diffusée à la télévision australienne le 8 avril 2018 et consacrée aux importations d’animaux.

En mai 2018, 60 rabbins éminents ont signé une lettre affirmant que « autoriser une telle cruauté envers les animaux ne correspondait pas à la Torah ni à la morale humaine ».

Pourtant, 685 000 veaux et agneaux ont été importés en Israël en 2018, contre environ 500 000 en 2017 – soit une augmentation de 37 %.

Des manifestations en Israël – menées par les ONG Animaux et Laissez les animaux vivre – ont rappelé la dénonciation en avril par Animaux Australie, diffusée dans l’émission australienne « 60 minutes », pour critiquer les conditions dans lesquelles les moutons sont transportés au Moyen-Orient pendant des voyages de plusieurs semaines.

Lors du voyage filmé par le reportage, 2 400  moutons avaient trouvé la mort et avaient été jetés par-dessus bord.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...