Décès de Roger Fichtenberg, résistant juif et figure du 11e arrondissement
Rechercher

Décès de Roger Fichtenberg, résistant juif et figure du 11e arrondissement

Une cérémonie en son honneur est prévue dans les prochains jours devant le monument aux morts de la mairie du 11e arrondissement

Roger Fichtenberg. (Crédit : Mairie du 11e arrondissement de Paris)
Roger Fichtenberg. (Crédit : Mairie du 11e arrondissement de Paris)

Roger Fichtenberg, résistant, Juif, scout et figure du 11e arrondissement, est décédé le 22 septembre à l’âge de de 97 ans, a annoncé la mairie d’arrondissement sur son site.

Devenu éclaireur israélite en 1941, il a fondé l’année suivante avec plusieurs de ses camarades la « Sixième », la branche clandestine des EIF, en réaction aux grandes rafles effectuées en zone libre. Il a alors pris le surnom de « Jaguar ».

« Envoyé à Moissac, il multiplia les opérations de sauvetage pour sauver tous ceux qui avaient à craindre une arrestation, écrit la mairie sur son site. Il cacha de nombreux jeunes et leur fabriqua de faux papiers, avant de les convoyer vers la Suisse ou l’Espagne. Il fut, notamment, chargé en décembre 1943 de disperser les soixante-trois jeunes de la maison des EIF à La Grave. »

Il s’est engagé ensuite dans l’Armée Secrète et a été affecté à l’État-major des Forces Françaises de l’Intérieur du Lot-et-Garonne. Il a ainsi participé à la libération d’Agen.

Après la guerre, Roger Fichtenberg a travaillé pour le ministère des Prisonniers, Déportés et Réfugiés, et a rejoint le Comité juif d’action sociale et de reconstruction.

Il s’est ensuite intéressé à la politique et est devenu membre du Comité directeur et du Bureau national du Parti radical de gauche, au sein duquel il a côtoyé Pierre Mendes-France, Gaston Monnerville ou encore Michel Crépeau. Il a été élu conseiller du 11e arrondissement de 1983 à 1995, mais aussi conseiller régional d’Île-de-France de 1986 à 1992, puis de 1997 à 1998.

Dans le même temps, il a œuvré pour la transmission de la mémoire et présidé l’Union des associations d’anciens combattants et victimes de guerre. Il a témoigné à de nombreuses reprises dans les écoles et lycées du 11e arrondissement, « marquant par ses récits et sa personnalité hors du commun de nombreux élèves ».

Il est l’auteur du livre Journal d’un résistant juif dans le sud-ouest.

Roger Fichtenberg était titulaire de la Croix du Combattant Volontaire et de la Croix du Combattant Volontaire de la Résistance. Il a été nommé Chevalier des Palmes Académiques et Officier de la Légion d’Honneur. Il a également été décoré de la médaille de Grand Vermeil de la Ville de Paris.

Une cérémonie en son honneur est prévue dans les prochains jours devant le monument aux morts de la mairie du 11e arrondissement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...