Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Dérèglement climatique: Le ministère de la Défense s’attend à de fortes températures

Le ministère a travaillé sur un scénario avec des vagues de chaleur atteignant jusqu’à 49 ° Celsius

Les dernières heures d’une journée très chaude sur la plage Poleg, à Netanya, le 28 juillet 2022. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
Les dernières heures d’une journée très chaude sur la plage Poleg, à Netanya, le 28 juillet 2022. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Le ministère de la Défense a annoncé, dimanche, avoir mis au point un scénario météorologique de crise destiné aux différents ministères, afin que le pays se prépare à une possible crise causée par des températures caniculaires lors des vagues de chaleur estivales.

Ce scénario est établi sur l’hypothèse de deux vagues de chaleur « sévères », d’une durée de trois à quatre jours chacune, deux fois par mois, de juin à septembre, avec des températures pouvant atteindre jusqu’à 49 degrés Celsius.

Les conditions climatiques sont légèrement plus supportables en mai et octobre, précise-t-il.

Ce scénario a été préparé par l’Autorité nationale de gestion des urgences du ministère de La Défense, en collaboration avec le Service météorologique israélien.

« En raison de l’augmentation des événements climatiques exceptionnels ces dernières années, la NEMA et le Service météorologique israélien ont établi des scénarios de référence pour les phénomènes météorologiques extrêmes telles que les inondations, les incendies et un nouveau scénario de référence pour les vagues de chaleur extrêmes », explique-t-il dans un communiqué.

Le scénario prévoit une augmentation de la consommation d’électricité de l’ordre de 10 %, avec un surtaux de mortalité de 8,5 %.

Les hospitalisations liées à des maladies cardiovasculaires pourraient être de 10 % à 15 % plus élevée, ajoute-t-il.

Le temps chaud entraînera également un risque accru d’incendies.

« Le scénario que nous avons présenté aux ministères met en évidence les implications d’un événement grave », explique le directeur de l’Autorité nationale de gestion des urgences, le général de brigade Yoram Laredo.

« Il s’agit d’un document contraignant qui constitue la base de la préparation des ministères et des organes de planification et de fonctionnement. »

Dans la plaine côtière, la température atteindrait 35 ° Celsius avec plus de 50 % d’humidité, là où les régions montagneuses pourraient enregistrer jusqu’à 42 °C, voire 44 °C dans le désert du Néguev ou les vallées du nord et même 49 °C dans la vallée du Jourdain et les environs d’Arava.

Le ministère qualifie de vague de chaleur une longue période de temps chaud « qui affecte une grande partie de la population dans tout le pays, ou à tout le moins d’une grande partie du pays, perturbe la vie quotidienne et entraîne des dommages économiques considérables au point de nuire à la vie humaine ».

Les vagues de chaleur culminent souvent lors d’épisodes longs de trois à quatre jours, mais elles sont généralement caractérisées par une semaine voire 10 jours de températures supérieures à la moyenne.

Il peut également y avoir deux périodes de ce type au cours du même mois entrecoupées d’une courte pause.

Les événements qui révèlent du domaine de la crise impliquent une préparation, une coordination et la coopération précoces de plusieurs entités et autorités « afin de réduire les dommages et de revenir à des circonstances normales le plus rapidement possible », indique le communiqué.

La semaine passée, des chercheurs israéliens ont fait savoir que d’ici la fin du siècle, 330 personnes pourraient mourir en Israël, chaque année, des conséquences du stress thermique lié aux émissions de gaz à effet de serre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.