Rechercher

Deri demande une nouvelle audience contre l’ouverture des épiceries pendant Shabbat

La semaine dernière, la Cour suprême a appliqué l’arrêté du conseil municipal de Tel Aviv de 2014, qui autorise les magasins à rester ouvert durant Shabbat

Une épicerie AM:PM de Tel Aviv (Crédit : Yaakov/Wikimedia Commons/File)
Une épicerie AM:PM de Tel Aviv (Crédit : Yaakov/Wikimedia Commons/File)

Le ministre de l’Intérieur Aryeh Deri a demandé au procureur général de tenir une nouvelle audience à la Cour suprême de Justice au sujet de l’autorisation faite aux magasins de proximité à Tel Aviv d’ouvrir durant Shabbat.

Deri a déclaré au procureur général Avichai Mandelblit que la décision de justice était faussée et qu’elle ne prenait pas en compte le fait qu’en tant que ministre de l’Intérieur, il avait rejeté l’arrêté, selon un communiqué de son porte-parole.

La semaine dernière, la Cour suprême a appliqué l’arrêté du conseil municipal de Tel Aviv de 2014, qui permet aux magasins de rester ouvert durant Shabbat.

La Cour avait indiqué que cela préserverait le caractère cosmopolite de la ville côtière, la plus laïque du pays.

L’affirmation de Deri selon laquelle il avait déjà aboli l’arrêté semble être une tentative pour empêcher la Cour suprême de se prononcer sur la question, après que ses prédécesseurs ont refusé de statuer sur la question.

Le communiqué précise que Mandelblit a indiqué qu’il donnera rapidement une réponse quant à un nouveau procès à la Cour suprême.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...