Deri : les migrants seront hébergés chez les communautés qui se sont proposées
Rechercher

Deri : les migrants seront hébergés chez les communautés qui se sont proposées

"Mettons-les à l'épreuve", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse aux côtés du Premier ministre Benjamin Netanyahu

Le ministre de l'Intérieur Aryeh Deri assiste à une réunion de la Commission des finances à la Knesset à Jérusalem le 27 février 2018. (Flash90)
Le ministre de l'Intérieur Aryeh Deri assiste à une réunion de la Commission des finances à la Knesset à Jérusalem le 27 février 2018. (Flash90)

Le ministre de l’Intérieur, Aryeh Deri, a déclaré lundi que les quelque 18 000 migrants africains qui recevront un statut temporaire en Israël seront placés dans des communautés qui ont fait campagne pour que les demandeurs d’asile restent en Israël.

« Mettons-les à l’épreuve », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse aux côtés du Premier ministre Benjamin Netanyahu à la suite de l’annonce d’un accord avec les Nations Unies qui prévoit l’envoi de 16 000 autres dans des pays occidentaux.

« Je m’attends à ce que ceux qui ont dit que nous ne devrions pas expulser les gens et ont dit ‘oh, nous les prendrons’ vont maintenant être mis à l’épreuve », dit-il, ordonnant au directeur général de son ministère de « dresser une liste » des communautés qui se sont proposées « villes de refuge ».

Des migrants africains protestent devant la prison de Saharonim, un centre de détention pour demandeurs d’asile africains, dans le désert du Néguev, près de la frontière égyptienne, le 22 février 2018 (Crédit : AFP PHOTO / MENAHEM KAHANA)

Répondant à un plan visant à expulser des migrants africains contre leur gré au Rwanda et en Ouganda, plus de 1 000 familles israéliennes ont signé avec l’ONG Miklat Israël pour accueillir les demandeurs d’asile en danger.

Certaines familles ont signé avec l’ensemble de leur kibboutz, affirmant que toute la communauté serait un « sanctuaire » pour les réfugiés.

Le nouvel accord de l’ONU verra ce plan annulé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...