Des antisionistes de Mea Shearim agressent des pompiers à Yom HaAtsmaout
Rechercher

Des antisionistes de Mea Shearim agressent des pompiers à Yom HaAtsmaout

Des pompiers intervenant lors d'un incendie à Mea Shearim à Jérusalem ont été agressés et se sont fait cracher dessus ; le drapeau israélien sur leur camion a été arraché

Une capture d'écran d'un homme ultra-orthodoxe dans le quartier de Mea Shearim à Jérusalem arrachant un drapeau israélien d'un camion de pompiers, le 9 mai 2019. (Capture d'écran : Twitter)
Une capture d'écran d'un homme ultra-orthodoxe dans le quartier de Mea Shearim à Jérusalem arrachant un drapeau israélien d'un camion de pompiers, le 9 mai 2019. (Capture d'écran : Twitter)

Des manifestants antisionistes ont attaqué des pompiers alors qu’ils intervenaient lors d’un incendie jeudi dans un quartier ultra-orthodoxe de Jérusalem, ont déclaré les services israéliens de secours et de lutte contre les incendies.

L’incident de Mea Shearim, bastion des communautés ultra-orthodoxes de ligne dure, a eu lieu à Yom HaAtsmaout, qui marque la création de l’État d’Israël.

« Les pompiers ont été appelés pour éteindre un incendie dans le quartier de Mea Shearim. Pendant le trajet, ils ont été attaqués par des dizaines d’habitants qui ont essayé de décrocher le drapeau israélien du camion de pompier », ont déclaré les services d’incendie dans un communiqué publié par des médias israéliens.

« Les pompiers ont lutté contre les [les résidents] alors qu’ils essuyaient des coups, des crachats, étaient bousculés et injuriés », a ajouté le communiqué.

Les images diffusées par le radiodiffuseur public Kan montraient les manifestants marchant dans la rue principale de Mea Shearim avant de traverser la place Shabbat, une importante intersection à Jérusalem. On peut voir au moins deux personnes portant des drapeaux palestiniens.

Un certain nombre de communautés présentes à Mea Shearim, comme les Neturei Karta, s’opposent fermement à l’existence d’Israël pour des raisons religieuses et refusent de coopérer avec l’Etat.

Le quartier a été le théâtre d’un certain nombre d’incidents ces dernières années, tels que l’incendie de drapeaux israéliens et l’effigie de soldats de Tsahal. Des soldats religieux y ont été harcelés ou même attaqués.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...