Des caricatures incitent à commettre des attentats envers des juifs
Rechercher

Des caricatures incitent à commettre des attentats envers des juifs

Les caricatures ont été publiées sur la page Facebook de la Rameh UNRWA School, puis ensuite supprimées

Crédit : Facebook Rameh UNRWA School
Crédit : Facebook Rameh UNRWA School

L’UNRWA (United Nations Relief and Works Agency for Palestinians) se trouve au milieu d’un nouveau scandale après la publication de caricatures antisémites appelant à commettre des attentats à l’encontre de juifs rapporte le site Arutz Sheva.

Ces caricatures publiées sur la page Facebook « Rameh UNRWA School » sont très éloquentes quant à leur message. Ils invitent les Palestiniens à commettre des attentats à la voiture bélier à l’encontre des Israéliens.

Rameh UNRWA School est basée dans un camp syrien à l’extérieur de Damas.

La première caricature dépeint un enfant vêtu d’un keffieh jouant avec une voiture télécommandée qu’il envoie sur un homme juif religieux qui s’enfuit.

Crédit : Facebook Rameh UNRWA School
Crédit : Facebook Rameh UNRWA School

Le second dessin promeut le terrorisme à la voiture bélier via un panneau de signalisation ou il est suggéré en arabe que l’Intifada peut se faire par l’intermédiaire de voitures. Un jeu de mot avec l’anagramme de Daesh est également présent.

Crédit : Facebook Rameh UNRWA school
Crédit : Facebook Rameh UNRWA school

Dans une lettre adressée au secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, le directeur d’UN Watch Hillel C. Neuer se dit très concerné par la publication de ces deux caricatures qui représentent un appel direct à la violence et incitent au meurtre de juifs.

Il rappelle que l’UNRWA reçoit près de 400 millions de dollars de la part des Etats Unis et que cet organe a déjà été rappelé à l’ordre après divers propos antisémites.

Hillel C. Neuer souligne également que les attentats à la voiture bélier ont fait plusieurs morts depuis maintenant un an et des dizaines de blessés dont parmi eux un bébé de 3 mois, Chaya Zissel Braun qui a perdu la vie en octobre dernier, ainsi que Karen Jemima Mosquera, âgée de 22 ans.

Les caricatures, ainsi que la page Facebook ‘Rameh UNRWA School’ ont été supprimées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...