Des centaines de personnes aux funérailles du rabbin Raziel Shevach
Rechercher

Des centaines de personnes aux funérailles du rabbin Raziel Shevach

Raziel Shevach a été abattu dans une attaque terroriste mardi soir en Cisjordanie ; Les dirigeants des implantations appellent à une hausse de la construction

Le rabbin Raziel Shevach avec sa famille, photo non-datée (Autorisation de la famille)
Le rabbin Raziel Shevach avec sa famille, photo non-datée (Autorisation de la famille)

Parmi les personnalités présentes aux funérailles qui se sont déroulées mercredi après-midi à Havat Gilad, figuraient le ministre de l’Education Naftali Bennett, le ministre de l’Agriculture Uri Ariel, l’ancien chef du Shas Eli Yishai, le grand rabbin ashkénaze David Lau et le chef du Conseil régional de Samarie Yossi Dagan.

Shevach, âgé de 35 ans, père de six enfants, est la première personne à être enterrée dans l’avant-poste illégal Havat Gilad à sa demande.

Les dirigeants des implantations ont exhorté le Premier ministre Benjamin Netanyahu à autoriser davantage de construction israélienne en Cisjordanie en réponse à l’assassinat du rabbin Raziel Shevach la nuit dernière.

Lors des funérailles, Samaria Rabbi Elyakim Levanon a dit aux participants qu’il est temps pour Netanyahu de réviser sa politique sur les implantations de sorte que « chaque mètre de bâtiment ne soit pas un débat ».

« Cher Raziel, nous sommes en guerre et tu es notre sacrifice. Une guerre de la lumière contre l’obscurité « , a dit Levanon. « Tu es cette lumière. Tu as apporté tant de bonheur à ce monde ».

« Nous ne pouvons pas continuer comme si rien ne s’était passé. Monsieur le Premier ministre, venez ici et regardez cette famille dans les yeux et vous saurez ce que vous avez à faire, » a-t-elle ajouté.

Le président du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, à gauche, et le président du conseil local de Beit Arye, Avi Naim, montrent une route de contournement en Cisjordanie encore inachevée, des années après le début de sa construction (Crédit : Autorisation Roy Hadi)

Dans son discours, le chef du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, a appelé Netanyahu à « restaurer la fierté nationale » et à reconnaître Havat Gilad en tant qu’implantation officielle.

« Le rabbin Raziel n’est pas mort d’un cancer, il est mort parce qu’il était juif et qu’il vivait en Israël », a-t-il dit.

« J’appelle le gouvernement – nous avons l’armée la plus forte du monde – à nous rendre notre fierté nationale. Monsieur le Premier ministre, nous vous demandons de reconnaître Havat Gilad comme une communauté officielle qui fait partie d’Israël. »

L’oraison du ministre de l’Education Naftali Bennett durant les funérailles a été interrompu par des personnes de la foule qui scandaient « vengeance ».

Bennett leur a répondu en disant « la seule vengeance est de continuer à construire ».

Le ministre de l’Education et chef du parti HaBayit HaYehudi Naftali Bennett lors d’une réunion hebdomadaire de sa faction à la Knesset, le 15 janvier 2017 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Dans son discours, le ministre a félicité Shevach pour son « cœur de sainteté » en tant que bénévole paramédical. A l’instar des dirigeants des implantations, il a aussi exhorté Netanyahu à accroître la construction en réponse à l’attaque.

« Et vous, les habitants de Havat Gilad, vous êtes les vrais héros », a dit Bennett. « Nos ennemis pensent qu’ils peuvent nous faire abandonner la terre. Leur haine terroriste provient de l’espoir que s’ils tuent un Juif de plus ou qu’ils lancent une pierre de plus, nous finirons par céder. »

« Nous anéantirons cet espoir en bâtissant des familles et en construisant des communautés », a-t-il dit.

Netanyahu appelle Abbas à condamner l’attaque terroriste

Dans des entretiens séparés avec les ministres des Affaires étrangères de l’Irlande et des Pays-Bas, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a appelé le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à condamner le meurtre de Raziel Shevach.

Netanyahu a insisté auprès de Simon Coveney de Dublin, et Halbe Zijlstra, des Pays-Bas, qu’ils exhortent Abbas à cesser de payer les salaires des terroristes palestiniens et de leurs familles.

Benjamin Netanyahu s’adressant à ses partisans lors d’un rassemblement à Tel Avi, le 19 décembre 2018 (Crédit : Flash 90)

« Le Premier ministre a déclaré que la véritable source du conflit apparaît clairement, à savoir le refus de reconnaître l’Etat d’Israël dans quelques frontières que ce soit, accompagné de l’encouragement au meurtre d’Israéliens, où qu’ils se trouvent », a indiqué le bureau de Netanyahu.

De son côté, l’ambassadeur de l’UE en Israël Emanuele Giaufret s’est dit « consterné » par le meurtre du rabbin Raziel Shevach par des terroristes palestiniens en Cisjordanie mardi soir.

« Consterné par le meurtre du rabbin Raziel Shevach hier soir, il n’y a pas d’excuse pour la violence et la terreur », a déclaré Giaufret dans un tweet.

« Mes condoléances à ses jeunes enfants et à la famille qui va maintenant les élever sans père. Que les assaillants soient traduits en justice », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...