Des émissions adaptées aux personnes handicapées ou ayant des troubles auditifs
Rechercher

Des émissions adaptées aux personnes handicapées ou ayant des troubles auditifs

Financés par la Fondation de la Famille Ruderman, les programmes spécifiques visent à aider les personnes atteintes de troubles auditifs

Capture d'écran d'un programme d'information de Kan dans lequel la langue est simplifiée. Notez les logo dans le coin supérieur droit.
Capture d'écran d'un programme d'information de Kan dans lequel la langue est simplifiée. Notez les logo dans le coin supérieur droit.

Une organisation caritative américaine s’est associée avec la chaîne publique israélienne Kan pour proposer des programmes du soir adaptés aux personnes handicapées ou ayant des troubles auditifs.

Uniquement disponible hébreu, sur le site internet de Kan, l’application ou la chaîne YouTube, les informations adaptées sont diffusées en même temps que les informations régulières – chaque soir à 20h.

La version pour les malentendants, avec un logo de deux petites mains dans le coin supérieur droit, consacre un tiers de l’écran à une personne qui traduit en langue des signes. Un autre programme, avec un logo d’une tête équipée d’écouteurs, fournit une présentation dans une langue simplifiée, et prononcée plus lentement.

Financé par la Fondation de la Famille Ruderman, l’initiative vise à aider les personnes atteintes de troubles auditifs, mais aussi les personnes qui trouvent que le programme télévisé va trop vite, notamment les personnes âgées, les nouveaux immigrants et les personnes avec des troubles cognitifs.

Les voix-off sont créées par des experts de l’Institut israélien pour l’accessibilité cognitive au collège académie Ono dans le centre d’Israël.

Capture d’écran d’un programme de Kan TV avec un interprète en langue de signes en évidence. Notez le logo dans le coin supérieur droit pour ces programmes pour malentendants.

Selon Kan, des milliers de personnes regardent le programme chaque soir.

Des programmes adaptés ont aussi été proposés pendant le concours de chant de l’Eurovision et les deux derniers scrutins électoraux israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...