Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Des erreurs de prescriptions dues à un bug informatique dans les hôpitaux israéliens

Le ministère de la Santé évalue l'ampleur du problème, identifié il y a de cela dix jours, susceptible de concerner des dizaines, voire des centaines de patients

Illustration : Médicaments sur ordonnance. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Illustration : Médicaments sur ordonnance. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le ministère de la Santé a annoncé que des hôpitaux israéliens avaient délivré des ordonnances erronées à leurs patients pendant un certain temps, en raison d’un problème informatique.

Par voie de communiqué, il a précisé être en train d’évaluer l’ampleur du problème affectant son système de gestion des dossiers médicaux Chameleon. Des sources estiment que le problème a affecté des dizaines, voire des centaines, de patients ces dernières semaines.

Selon les médias israéliens, citant des sources du ministère, des patients ont reçu des ordonnances pour les médicaments d’autres patients, parfois totalement incompatibles avec leur pathologie. Le problème n’a pas affecté tous les patients.

Dans un premier temps, les sources ont fait savoir que les autorités ne savaient pas encore si le problème était lié un bug du logiciel ou à une cyberattaque et qu’une enquête était en cours. Plus tard, les responsables du ministère et le prestataire à l’origine de Chameleon ont déclaré qu’il s’agissait d’un problème inhérent au programme et qu’une mise à jour logiciel avait avait été réalisée pour régler le problème.

Le problème a été identifié il y a de cela une dizaine de jours, mais son ampleur n’a été mesurée que ce lundi, ont précisé des sources pour expliquer le retard de communication.

Les représentants du ministère recommandent aux personnes hospitalisées ces deux derniers mois qui se sont vu prescrire des médicaments, y compris ceux qui ont reçu des ordonnances avec leurs formulaires de décharge, de consulter leur médecin pour vérifier l’adéquation des médicaments et leur posologie.

Photo illustrative de pilules pharmaceutiques. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Au-delà des hôpitaux qui utilisent le système de gestion, le problème a également touché les hôpitaux de la caisse de santé Clalit.

Selon la Douzième chaine, des patients ont commencé à se plaindre de ce problème il y a de cela un mois. Toujours selon la même source, un patient se serait vu prescrire les médicaments d’un autre et un autre, avec une prescription récurrente, aurait reçu l’instruction de changer de médicaments.

Les hôpitaux touchés par le problème sont : le centre hospitalier Barzilai d’Ashkelon, le centre hospitalier Bnei Zion de Haïfa, le centre hospitalier Hillel Yaffe de Hadera, le centre hospitalier Wolfson de Holon, le centre hospitalier Ziv de Safed, le centre hospitalier de Galilée de Nahariya, le centre hospitalier Baruch Padeh de Poria (Tibériade), le centre hospitalier Hadassah de Jérusalem, le centre hospitalier Sheba de Tel Hashomer, le centre hospitalier Shamir (Assaf Harofeh), l’hôpital Ichilov de Tel Aviv, le centre hospitalier Rabin (Beilinson) de Petah Tikva, le centre hospitalier HaSharon, le centre hospitalier Soroka de Beer Sheva, le centre hospitalier pour enfants Schneider de Petah Tikva, le centre hospitalier Meir de Kfar Saba, le centre hospitalier Kaplan de Rehovot, le centre hospitalier Emek d’Afula, le centre hospitalier Carmel de Haïfa et le centre hospitalier Yoseftal d’Eilat.

Le centre hospitalier Rambam de Haïfa, l’hôpital Laniado de Netanya et le centre hospitalier Shaare Zedek de Jérusalem ont tous déclaré qu’ils n’utilisaient pas le système Chameleon et que le problème ne concernait dont pas leurs patients.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.