Des fonctionnaires israéliens se rassemblent pour aider 1 500 “soldats seuls”
Rechercher

Des fonctionnaires israéliens se rassemblent pour aider 1 500 “soldats seuls”

Nefesh B’Nefesh organisait l’évènement pour résoudre des problèmes administratifs des jeunes soldats immigrants

Sofa Landver, ministre de l'Intégration des immigrants, et le rabbin Yehoshua Fass, cofondateur et directeur exécutif de Nefesh B’Nefesh, entourés de soldats seuls pour Yom Sidurim, à Tel Aviv, le 16 février 2017. (crédit : Shahar Azran/Nefesh B'Nefesh)
Sofa Landver, ministre de l'Intégration des immigrants, et le rabbin Yehoshua Fass, cofondateur et directeur exécutif de Nefesh B’Nefesh, entourés de soldats seuls pour Yom Sidurim, à Tel Aviv, le 16 février 2017. (crédit : Shahar Azran/Nefesh B'Nefesh)

Des dizaines de fonctionnaires israéliens se sont rassemblés à Tel Aviv pour tenter de résoudre les problèmes administratifs rencontrés par 1 500 soldats n’ayant pas de famille en Israël.

Quarante représentants d’agences gouvernementales étaient présents jeudi pour Yom Sidurim (la journée des corvées en hébreu), un effort interministériel pour les soldats seuls, dont beaucoup sont de nouveaux immigrants venus de 60 pays.

Il s’agit du troisième rassemblement depuis le premier du genre en 2014.

Nefesh B’Nefesh, une association qui facilite l’immigration en Israël, était à l’origine de l’évènement avec l’association des Amis de Tsahal.

Moshe Kahlon, le ministre des Finances, était présent pendant l’évènement dans un bureau temporaire, avec des représentants des ministères de l’Intérieur, de l’Immigration et du Logement.

Le département des permis de conduite, le Trésor public, l’Agence juive pour Israël, le département pour les soldats déchargés, la compagnie d’électricité israélienne, la poste et la Banque d’Israël étaient eux aussi représentés pour répondre aux demandes des soldats.

« Pour moi, c’est émouvant de voir ces olim [immigrants], qui parlent de nombreuses langues, rassemblés sous un seul toit, unifié dans le sionisme et le service », a déclaré le directeur de Nefesh B’Nefesh, le rabbin Yehoshua Fass.

« Cette journée est organisée pour leur montrer à quel point nous leur sommes reconnaissants. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...