Des habitants de Brooklyn manifestent contre une fabrique de matsot
Rechercher

Des habitants de Brooklyn manifestent contre une fabrique de matsot

Les fumées qui se dégagent d'une boulangerie de la congrégation Satmar Hasidim sont tellement fortes que "les résidents doivent porter des masques à gaz pour aller jusqu'au métro"

Les habitants de Williamsburg, New York,  protestent contre les émanations de fumée provenant d'une fabrique de matzo, le 4 mars 2018 (Capture d'écran : Youtube)
Les habitants de Williamsburg, New York, protestent contre les émanations de fumée provenant d'une fabrique de matzo, le 4 mars 2018 (Capture d'écran : Youtube)

Les habitants d’un quartier de Brooklyn ont manifesté contre les fumées qui se dégagent d’une fabrique locale de matsot.

Ce sont des douzaines de résidents de l’organisation South 5th Street Block Association de Williamsburg qui ont manifesté dimanche contre l’usine de la congrégation Satmar.

Les manifestants ont déclaré à la chaîne WPIX-TV que l’usine laissait s’échapper une fumée de charbon toxique, qui est tellement désagréable aux premières heures de la matinée que certains habitants portent des masques pour se rendre à la station de métro. Ils ont ajouté qu’ils se plaignaient en vain depuis sept ans à la municipalité.

L’usine fait brûler du charbon et du bois durant la cuisson des matsot.

Il faut environ 20 secondes dans un four à bois et à charbon à 1300° pour cuire la matzah shmoura à la perfection. (Crédit : Uriel Heilman)

Une habitante du quartier, Rosa Ortiz, a déclaré à WPIX que la fumée irritait l’asthme de son enfant âgé de neuf ans. Elle a expliqué que les émanations de l’usine réveillaient sa famille au milieu de la nuit.

Les responsables de la fabrique ont refusé de s’entretenir avec les journalistes de WPIX.

Il y a un an, la boulangerie avait été gravement endommagée lors d’un incendie causé par un nouveau four à bois qui avait été utilisé pour la première fois.

Sa spécialité est la shmura matzah, une matsa artisanale et sous forme de disque considérée comme très particulière dans la mesure où les ingrédients sont « prémunis » contre le levage avant la récolte du blé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...