Des images inquiétantes d’un oiseau dans un champ brûlé à la frontière avec Gaza
Rechercher

Des images inquiétantes d’un oiseau dans un champ brûlé à la frontière avec Gaza

Le héron garde-boeufs déambulait sur une terre calcinée par les cerfs-volants et les ballons incendiaires

Un héron garde-bœufs dans un champ brûlé près du kibboutz Beeri, aux abords de la frontière entre Gaza et Israël, le 18 juin 2018. (Crédit : AFP/ MENAHEM KAHANA)
Un héron garde-bœufs dans un champ brûlé près du kibboutz Beeri, aux abords de la frontière entre Gaza et Israël, le 18 juin 2018. (Crédit : AFP/ MENAHEM KAHANA)

Un photographe de l’AFP a pris lundi un cliché d’un héron garde-boeufs qui déambulait dans les restes carbonisés d’un champ israélien brûlé par les cerfs-volants et les ballons inflammables lancés depuis la bande de Gaza.

L’oiseau semblait fouiller dans la terre noircie, probablement à la recherche de nourriture.

Les incendies quasi-quotidiens déclenchés par les dispositifs aériens incendiaires ont brûlé des centaines d’hectares de pâturage, de forêts et de réserves naturelles aux abords de la bande de Gaza, selon des responsables israéliens.

Lundi soir, l’aviation israélienne a bombardé une position du Hamas au sud de la bande de Gaza après qu’un groupe de Palestiniens a lancé des ballons incendiaires sur le sud d’Israël, a indiqué l’armée.

Cette attaque survient après une séries de frappes menées par l’armée de l’air israélienne sur l’enclave côtière, destinée à dissuader les groupes terroristes palestiniens de continuer à lancer des cerfs-volants et des ballons incendiaires et explosifs sur le territoire israélien.

Un héron garde-bœufs dans un champ brûlé près du kibboutz Beeri, aux abords de la frontière entre Gaza et Israël, le 18 juin 2018. (Crédit : AFP/ MENAHEM KAHANA)

Les frappes sur des postes du Hamas semblent être la nouvelle tactique de l’armée pour dissuader les Palestiniens d’envoyer des dispositifs incendiaires volants en Israël, après que les tirs de semonce à l’intention des lanceurs se sont révélés inefficaces.

Un héron garde-bœufs dans un champ brûlé près du kibboutz Beeri, aux abords de la frontière entre Gaza et Israël, le 18 juin 2018. (Crédit : AFP/ MENAHEM KAHANA)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...