Des leaders US félicitent – et critiquent – la victoire électorale de Netanyahu
Rechercher

Des leaders US félicitent – et critiquent – la victoire électorale de Netanyahu

Le rabbin Rick Jacobs, chef de file du mouvement réformé, a condamné le discours électoral du Premier ministre sur l'annexion de la Cisjordanie

Le leader du mouvement réformé, le rabbin Rick Jacobs (Crédit : Robert A. Cumins/JFNA via JTA)
Le leader du mouvement réformé, le rabbin Rick Jacobs (Crédit : Robert A. Cumins/JFNA via JTA)

Deux grandes organisations juives américaines ont félicité mercredi le Premier ministre Benjamin Netanyahu après sa victoire aux élections, mais l’un d’eux a tout de même critiqué sa rhétorique de campagne.

L’Union orthodoxe (ex-Union des congrégations juives orthodoxes américaines) a félicité le vainqueur et « applaudit le processus électoral démocratique d’Israël ».

« M. Netanyahu a été un dirigeant stable et efficace pour le peuple d’Israël, et un intendant responsable dans la protection du pays au fil des menaces et des défis auxquels la nation a fait face ces dernières décennies », a déclaré le président de l’UO Mark Bane.

Le rabbin Rick Jacobs, président de l’Union pour le judaïsme réformé (UJR), basée aux Etats-Unis, a déclaré que les élections avaient mis en lumière les dissensions en Israël et qu’il craignait que le nouveau gouvernement ne renforce ces disparités, notamment en incitant à la discrimination contre les courants non-orthodoxes du judaïsme et contre les Arabes israéliens.

Rick Jacobs s’est également exprimé contre la rhétorique pré-électorale de Benjamin Netanyahu.

Mark Bane, président de l’Union orthodoxe (Crédit : Capture d’écran / YouTube)

« Nous félicitons le Premier ministre Netanyahu et sommes impatients d’ouvrir un dialogue productif avec son nouveau gouvernement, alors que nous continuons à défendre les valeurs juives de la justice et de l’égalité », a-t-il déclaré dans un communiqué.

« Nous sommes particulièrement préoccupés par les déclarations du Premier ministre Benjamin Netanyahu à la veille de l’élection, sur l’annexion des implantations de Cisjordanie, une démarche unilatérale qui rendrait impossible la solution à deux Etats et mettrait en péril la viabilité d’un Etat juif démocratique », a ajouté le rabbin.

« Les Israéliens ont voté, et comme toujours, nous saluons la démocratie israélienne et espérons que ce discours de campagne s’estompe avec la formation du nouveau gouvernement », a-t-il souhaité.

Avant les élections, avec d’autres organisations juives progressistes américaines, Rick Jacobs avait critiqué l’inclusion par Netanyahu du parti extrémiste Otzma Yehudit dans la droite israélienne.

« Ce n’est pas comme si Otzma Yehudit était un parti de droite, conservateur », a-t-il déclaré. « Je ne pense pas qu’il est exagéré de dire que c’est l’équivalent du Ku Klux Klan américain, qui est accueilli dans les coulisses du pouvoir. »

En juillet 2018, le président de l’UJR avait déjà critiqué la loi sur l’Etat-nation, qui avait été défendue par Netanyahu, déclarant que c’était « un jour triste et inutile pour la démocratie israélienne ».

Le parti du Likud de Benjamin Netanyahu et les partis religieux et de droite sont sortis victorieux de l’élection de mardi et semblent les mieux placés pour former une coalition, après une dure campagne.

Le Likud et son rival Kakhol lavan ont chacun obtenu 35 sièges sur les 120 de la Knesset.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...