Des lutteurs de MMA fêtent leur victoire en revêtant leur tsitstit
Rechercher

Des lutteurs de MMA fêtent leur victoire en revêtant leur tsitstit

Les deux compétiteurs en arts martiaux sont des Juifs pratiquants qui portent l'habit traditionnel dans leur vie quotidienne

Elazar Tariku fête sa victoire après un combat de MMA, le 30 novembre 2016 (Capture d'écran)
Elazar Tariku fête sa victoire après un combat de MMA, le 30 novembre 2016 (Capture d'écran)

Deux Israéliens lors d’une compétition d’arts martiaux mixtes ont revêtu leur tsitsit, la frange des rituels juifs, et leur kippah dans le sillage de leur victoire lors d’une compétition en Israël.

Elazar Tariku et Almog Shay sont tous deux des Juifs pratiquants portant le costume traditionnel dans leur vie quotidienne.

Alors que leurs victoires respectives étaient annoncées le 11 novembre, l’arbitre saisissant et levant leur poings gantés devant les spectateurs, une interprétation de la prière juive Shema Yisrael a retenti à travers les hauts parleurs.

Tariku and Shay participaient aux phases préliminaires d’une compétition organisée au Menora Mivtachim Arena, au sud de Tel Aviv.

Tariku, inscrit dans la catégorie poids léger (moins de 70 kilos) et originaire de la ville d’Ashkelon, au sud du pays, a remporté son combat professionnel en forçant l’Israélien Ron Becker à se soumettre par une clé de l’épaule lors du premier round.

Almog, poids-plume de 61 kilos originaire de la même ville, est venu à bout du Russe Vitaly Khmeinytsky par une clé de talon avec rotation, l’obligeant à la soumission dès le premier round.

Le vainqueur de l’événement principal, l’Américain Douglas Lima, dans la catégorie mi-moyen, s’est contenté de monter dans la cage autour du ring pour faire part de son contentement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...