Des militants d’extrême-droite portent plainte contre le retrait d’une affiche pro-Kahane
Rechercher

Des militants d’extrême-droite portent plainte contre le retrait d’une affiche pro-Kahane

La députée Ksenia Svetlova a exhorté la ville à retirer ce panneau, affirmant qu’il incitait au racisme

Une affiche Kahane avait raison, sur une route de Cisjordanie (Crédit : Nati Shohat/Flash90)
Une affiche Kahane avait raison, sur une route de Cisjordanie (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Des militants d’extrême-droite ont annoncé leur attention de poursuivre un hôtel de Jérusalem, après que la municipalité a ordonné le retrait d’une affiche à la mémoire du rabbin ultra-nationaliste Meir Kahana.

Le panneau publicitaire, financé par le parti Otzma Yehudit, a été placardé sur l’un des côtés du Jerusalem Gate Hôtel, à l’entrée de la ville, pendant plusieurs jours avant d’être retiré.

L’arrêté municipal fait suite à un appel de la députée Ksenia Svetlova, qui a exhorté la ville à retirer ce panneau, affirmant qu’il incitait au racisme.

L’avocat Itamar Ben Gvir et l’ancien député Michael Ben-Ari ont porté plainte contre le Jerusalem Gate Hôtel pour avoir violé les termes de leur contrat.

Kahana, dont le parti à la Knesset, Kach, a été interdit en 1988 au motif qu’il incitait au racisme contre les non-Juifs et à la négation de la légitimité de l’État d’Israël, a été assassiné à New York en 1990.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...