Des Palestiniens arrêtés après la découverte d’un M-16 dans leur voiture
Rechercher

Des Palestiniens arrêtés après la découverte d’un M-16 dans leur voiture

Des renseignements ont mené à l’arrestation d’un trio de vendeurs d’armes présumés de Ramallah et Naplouse

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Un fusil M-16 retrouvé dans le coffre d'une voiture palestinienne le 19 juin 2016. (Photo: porte-parole de la police)
Un fusil M-16 retrouvé dans le coffre d'une voiture palestinienne le 19 juin 2016. (Photo: porte-parole de la police)

Les forces de sécurité ont arrêtés tard samedi trois Palestiniens après avoir trouvé un fusil M-16 caché dans leur voiture à un checkpoint de Cisjordanie.

La police des frontières a arrêté le véhicule au checkpoint Tapuah, un carrefour important de Cisjordanie situé à proximité de plusieurs implantations israéliennes au sud de Naplouse.

Les hommes, âgés d’une vingtaine d’années, sont originaires de Naplouse et Ramallah et sont détenus pour suspicion de vente d’armées. Des troupes ont été déployées sur place pour retrouver les trois hommes après la réception de renseignements à leur sujet, selon la police.

La fouille du véhicule a permis de découvrir le fusil, qui était démonté en plusieurs morceaux cachés dans différentes parties de la voiture. Les suspects ont été arrêtés pour une enquête supplémentaire des forces de sécurité.

Plusieurs incidents terroristes se sont produits à ce checkpoint passant, dont trois cette année pendant lesquels des Palestiniens ont été stoppés dans la zone avec des couteaux qu’ils comptaient utiliser pour des attaques, selon l’armée israélienne.

En novembre 2014, quatre Israéliens avaient été blessés, dont deux grièvement, dans une attaque à la voiture bélier à cet endroit. Un groupe d’Israéliens attendait un bus quand le conducteur, Sleiman Shahin, 22 ans, de Ramallah, s’était approché de l’intersection, puis avait accéléré en direction des passagers attendant le bus, selon les témoins et la police. La police des frontières avait abattu l’homme sur place.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...