Des rabbins américains appellent les dirigeants à accueillir les réfugiés
Rechercher

Des rabbins américains appellent les dirigeants à accueillir les réfugiés

Plus de 1 000 rabbins ont signé une lettre comparant le rejet par les politiques de ceux qui fuient la terreur dans les “moments les plus noirs de notre histoire

Des réfugiés syriens faisant la queue pour obtenir de la nourriture à Edirne près de la frontière entre la Turquie et la Grèce, le 17 septembre 2015. Illustration. (Crédit : Bulent Kilic/AFP)
Des réfugiés syriens faisant la queue pour obtenir de la nourriture à Edirne près de la frontière entre la Turquie et la Grèce, le 17 septembre 2015. Illustration. (Crédit : Bulent Kilic/AFP)

Plus de 1 000 rabbins américains ont signé une lettre appelant les élus à accueillir les réfugiés.

Dans cette lettre, sponsorisée par HIAS, l’organisation juive s’intéressant aux questions d’immigration, il est dit que les rabbins « s’alarment de voir tant de politiques déclarer leur opposition à l’accueil des réfugiés ».

Des rabbins de 46 états, ainsi que de Washington, DC, figurent parmi les signataires.

Une version résumée de la lettre et la liste de tous les rabbins l’ayant signée paraitra dans l’édition imprimée de Politico et dans le quotidien Forward de jeudi.

« Depuis leur fondation, les Etats-Unis ont offert refuge et protection aux plus vulnérables dans le monde, est-il écrit. Maintes fois, ces réfugiés étaient juifs. Qu’ils aient fuit les pogroms de la Russie tsariste, les horreurs de l’Holocauste ou les persécutions en Union Soviétique ou en Iran, nos familles et nos amis ont trouvé la sécurité sur ces rivages. »

« Les attaques du mois dernier à Paris et à Beyrouth, qui nous ont brisé le cœur, sont citées comme des raisons de nier l’entrée aux personnes qui sont elles-mêmes victimes du terrorisme. Et dans ces commentaires, nous, en tant que dirigeants juifs, voyons l’un des moments les plus noirs de notre histoire se répéter », continue la lettre, citant le refus des Etats-Unis de laisser aborder le SS Saint Louis en 1939, renvoyant quelque 900 juifs en Europe, où beaucoup seront tués par les nazis.

La lettre appelle les élus à soutenir une législation pour implanter les réfugiés et à s’opposer à toutes mesures qui pourraient « dans les actes ou dans les faits, stopper l’implantation ou prohiber ou restreindre les financements pour tous les groupes de réfugiés ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...