Des sites israéliens piratés affichent : « Jérusalem capitale de la Palestine »
Rechercher

Des sites israéliens piratés affichent : « Jérusalem capitale de la Palestine »

Le collectif "Anonymous" cible une poignée de sites Web municipaux alors que la cyberattaque annuelle anti-Israël se met en branle

Capture d'écran de la vidéo annonçant l'opération OpsIsrael 2015 d'anonymous (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Capture d'écran de la vidéo annonçant l'opération OpsIsrael 2015 d'anonymous (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Un certain nombre de sites Web israéliens ont été piratés mardi pour afficher des messages pro-palestiniens dans le cadre de ce que les experts considèrent comme le début de la cyberattaque annuelle du collectif de pirates informatiques connu sous le nom de « Anonymous ».

Les pages d’accueil des sites Web des municipalités de Kfar Saba, Eilat, Herzliya et Akko ont été modifiées pour afficher le message : « Jérusalem est la capitale de la Palestine » à côté d’une image des affrontements meurtriers entre les manifestants palestiniens et les forces israéliennes le long de la frontière de Gaza pendant le week-end.

Les pages, sur fond musical, affichaient aussi le message « Nous n’oublierons pas nos martyrs » en arabe.

Les sites Web de l’opéra national israélien, d’un hôpital de Hadera et du conseil municipal de la ville de Gan Yavne ont également été touchés.

L’expert en cyber-défense Einat Meron a déclaré à Hadashot que les sites piratés portaient les marques de la cyber-campagne annuelle OpIsraël d’Anonymous ciblant les sites Web et les comptes de réseaux sociaux du gouvernement israélien et d’autres grandes organisations en solidarité avec les Palestiniens.

« Cela fait partie d’une attaque plus globale qui utilise la technologie, mais il s’agit en réalité d’influencer l’opinion publique », a dit Einat Meron, exhortant les entreprises et les agences gouvernementales à prendre les précautions de sécurité nécessaires.

Illustration : Un extrait d’une des vidéos de la campagne de cyberattaque d’OpIsraël d’Anonymous. (Capture d’écran/YouTube)

Un spécialiste de la sécurité du laboratoire russe Kaspersky’s Lab a également déclaré à la chaîne de télévision qu’Anonymous était probablement derrière les attaques de mardi.

« Ces derniers jours, nous avons assisté à une vaste programmation sur les réseaux sociaux et les forums associés aux extrémistes concernant l’attaque annuelle d’Anonymous contre des cibles israéliennes », a déclaré Ido Naor. « Il semble que les groupes islamiques ont déjà commencé à attaquer ces dernières heures. »

Des hackers anonymes ont mené la campagne opIsraël depuis 2013, mais ne sont pas parvenus à mettre en place des perturbations majeures dans les services Internet ou à bloquer les principaux sites Web du gouvernement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...