Des trafiquants d’armes présumés entrant depuis la Jordanie repérés par l’armée
Rechercher

Des trafiquants d’armes présumés entrant depuis la Jordanie repérés par l’armée

Les soldats en poste ont tiré sur les suspects ; l'un d'eux est légèrement blessé ; des armes, dont des pistolets et des fusils, ont été saisies, a rapporté l'armée israélienne

Capture d'écran d'une vidéo de la zone où l'armée israélienne a déjoué une opération visant à faire entrer des armes en contrebande de la Jordanie vers Israël, le 20 mai 2020. (Ynet)
Capture d'écran d'une vidéo de la zone où l'armée israélienne a déjoué une opération visant à faire entrer des armes en contrebande de la Jordanie vers Israël, le 20 mai 2020. (Ynet)

Les forces de sécurité israéliennes ont ouvert le feu sur deux hommes alors qu’ils tentaient de faire passer des armes en contrebande depuis la Jordanie. Un des trafiquants a été blessé, a indiqué l’armée mercredi.

Le suspect touché a été légèrement blessé. Il a été transporté vers un hôpital en Israël, a précisé l’armée.

Les forces de sécurité ont saisi neuf pistolets, six fusils et autres armes que les hommes tentaient apparemment de faire entrer illégalement dans le pays.

Selon Tsahal, au cours de la nuit, des soldats israéliens ont repéré deux hommes qui traversaient la frontière. La police a tenté d’interpeler le duo et a ouvert le feu. L’un d’eux a été touché alors que l’autre s’est enfui en Jordanie. Une fusée éclairante tirée lors de l’incident a déclenché un feu de broussailles dans la zone. L’incendie a ensuite été maitrisé, note le communiqué.

Il n’y a pas eu de blessé du côté des forces de sécurité.

Le suspect blessé est un citoyen jordanien âgé de 49 ans. Il a été transporté à l’hôpital Poriya de Tibériade, ont rapporté des médias.

L’incident s’est produit à proximité du Kibboutz Gesher, au sud de Tibériade, et non loin de ce que l’on appelait jusqu’à présent « l’Île de la Paix », où les Jordaniens et les Israéliens disposaient d’un accès presque libre. La Jordanie a mis un terme au droit d’accès israélien l’année dernière.

Mardi soir, l’armée israélienne a déclaré que deux hommes soudanais étaient entrés en Israël depuis le Liban, apparemment à la recherche d’un travail. Des médias israéliens ont rapporté qu’ils ont traversé la frontière à proximité de Dorev, une localité israélienne au nord de Safed. Elle se situe de l’autre côté de la frontière du village libanais de Yaroun. Ils n’étaient pas armés et ont été embarqués par l’armée pour interrogatoire.

Dimanche, des soldats israéliens ont ouvert le feu sur un homme qui traversait la frontière depuis le Liban pour des raisons encore inconnues. L’armée a indiqué qu’il avait été transporté à l’hôpital. Tsahal a expliqué que le suspect était entré en Israël à côté du Mont Dov, également connu sous le nom des Fermes Shebaa, un territoire contesté le long de la frontière. Ce territoire est revendiqué par Israël, le Liban et la Syrie.

Al-Manar, une agence de presse affiliée au Hezbollah, a affirmé que l’homme était un berger de citoyenneté syrienne qui promenait son troupeau dans la zone. « L’événement fait l’objet d’une enquête », a déclaré l’armée au moment des faits. La Douzième chaîne a rapporté qu’une enquête préliminaire de l’armée avait établi que le suspect avait parcouru 100 mètres environ dans le territoire israélien quand il est tombé sur des soldats israéliens en position défensive.

L’armée a renforcé sa présence dans la zone du fait de la recrudescence des activités de contrebande d’armes et de drogues à travers la frontière, a rapporté la Treizième chaîne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...