Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

Deux morts à Rahat ; le nombre de victimes de crimes arabes en 2023 passe à 144

Les deux victimes sont âgées d'une vingtaine d'années ; la police pense qu'il s'agit d'une querelle familiale entre gangs ; un véhicule incendié a été trouvé à proximité

La scène d'une fusillade mortelle sur la Route 40 le 8 août 2023. (Crédit : Police israélienne)
La scène d'une fusillade mortelle sur la Route 40 le 8 août 2023. (Crédit : Police israélienne)

Deux hommes d’une vingtaine d’années ont été tués dans une fusillade en voiture dans la nuit de mardi à mercredi, alors que la vague de crimes violents continue de ravager la communauté arabe d’Israël, avec un triste record de victimes.

Habitants de la ville de Rahat, à majorité bédouine, les deux victimes sont les 143e et 144e membres de la communauté arabe tués cette année à la suite de la vague de criminalité. En 2022, 116 membres de la communauté arabe ont été tués dans des crimes violents, et un record annuel de 126 membres de la communauté a été atteint en 2021.

Les victimes – qui n’ont pas été identifiées à l’heure actuelle – roulaient sur la route 40 près de la jonction de Lehavim, dans le sud d’Israël, lorsque des suspects ont ouvert le feu à partir d’un autre véhicule en mouvement.

Les jeunes hommes ont été transportés d’urgence au centre hospitalier Soroka de Beer Sheva dans un état critique, et les médecins ont été contraints de constater leur décès peu de temps après leur arrivée. Un troisième homme a été modérément blessé par balle et a réussi à s’évacuer vers l’hôpital par ses propres moyens, selon la police, qui n’a pas précisé s’il se trouvait dans la voiture avec les deux autres victimes.

La police a ouvert une enquête sur l’incident et a déclaré aux médias israéliens que ses premières conclusions indiquaient que la fusillade était le résultat d’un différend de longue date entre des familles de gangs à Rahat. Les forces de l’ordre ont émis l’hypothèse que les auteurs de l’attaque de mardi cherchaient à se venger de l’assassinat d’un parent par des membres d’un gang rival à Rahat au début de l’été.

Des policiers ont découvert un véhicule abandonné et incendié sur une route voisine et vérifient s’il s’agit de la voiture utilisée lors de la fusillade.

Les meurtres des habitants de Rahat ont eu lieu moins d’un jour après qu’Iham Abu Saleh, un joueur de football de 19 ans originaire de Shfaram, a été abattu dans sa ville natale.

Des manifestants défilent avec des cercueils symboliques dénonçant les crimes violents commis contre les communautés arabes, le 6 août 2023, dans la ville côtière israélienne de Tel Aviv. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Une vague de crimes violents a submergé la communauté arabe en Israël ces dernières années.

De nombreux dirigeants de la communauté imputent la vague de crimes à la police qui, selon eux, n’a pas réussi à sévir contre les puissantes organisations criminelles et a largement ignoré la violence. Ils pointent également du doigt des décennies de négligence et de discrimination de la part des services gouvernementaux comme étant la cause première du problème.

Le ministre de la Sécurité nationale d’extrême droite, Itamar Ben Gvir, qui a fait campagne en promettant de renforcer la sécurité publique et dont le ministère supervise la police, est resté largement silencieux sur la montée en flèche de la criminalité.

Les membres de la précédente coalition d’unité – qui comprenait un parti arabe pour la première fois dans l’histoire d’Israël – affirment que les mesures qu’ils ont prises pour s’attaquer aux causes profondes de l’endémie ont conduit à une baisse rare, bien que marginale, des meurtres.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.