Rechercher

Deux Palestiniens, qui auraient attaqué des soldats, blessés en Cisjordanie

Les deux hommes, blessés par balle, seraient grièvement touchés ; ils auraient lancé des explosifs sur les militaires pendant des heurts à Yamoun, près de Jénine

Des soldats de l'armée en opération en Cisjordanie, le 14 avril 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats de l'armée en opération en Cisjordanie, le 14 avril 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Deux Palestiniens auraient été grièvement blessés par balle pendant des affrontements avec les soldats israéliens lundi matin, dans le nord de la Cisjordanie, ont déclaré les responsables palestiniens de la Santé.

Un porte-parole de Tsahal a expliqué au Times of Israel que les deux individus avaient tenté de lancer des explosifs sur les militaires qui menaient à ce moment-là des arrestations dans la ville de Yamoun.

« Des dizaines de Palestiniens se sont réunis dans le secteur et ils ont lancé des pierres et des explosifs sur les soldats. Ces derniers ont ouvert le feu sur les suspects qui leur jetaient des explosifs. Il y a eu des blessés », a déclaré le porte-parole.

Des images postées sur les réseaux sociaux prétendent montrer les deux individus étendus au sol. Les soldats, pour leur part, apparaissent en arrière-plan.

Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP), les deux hommes ont été emmenés dans un hôpital de Jénine, à proximité.

Aucun soldat israélien n’a été touché au cours de cette opération, a précisé le porte-parole.

Il y a eu, ces dernières semaines, une recrudescence des activités militaires dans le nord de la Cisjordanie dans un contexte d’attentats meurtriers commis au sein de l’État juif, dont les auteurs provenaient en partie de ce secteur.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens ont grimpé en flèche suite à cette série d’attaques terroristes qui ont fait 14 morts dans les villes d’Israël.

Au moins quinze Palestiniens sont morts au cours d’affrontements avec les forces israéliennes en Cisjordanie, ces dernières semaines. Plusieurs autres ont été tués par l’armée alors qu’ils commettaient des attentats.

Pendant la première journée de la fête de Pessah, de vendredi soir à samedi soir, il n’y a pas eu d’incident majeur en Cisjordanie, a commenté un porte-parole de Tsahal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...