Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Dialogue israélo-palestinien : un niveau de méfiance « jamais vu »

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a admis que les négociations sont difficiles mais pas impossibles

Le secrétaire d'Etat John Kerry le 31 janvier 2014 à Berlin (Crédit : AFP/Archives Brendan Smialowski)
Le secrétaire d'Etat John Kerry le 31 janvier 2014 à Berlin (Crédit : AFP/Archives Brendan Smialowski)

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry, artisan du dialogue direct entre Israël et les Palestiniens, a reconnu mercredi que le niveau de méfiance entre les deux camps était du « jamais vu » et qu’un règlement de paix restait « possible, mais difficile ».

Les négociations de paix, qui ont repris en juillet 2013 après trois ans de suspension, sont censées déboucher d’ici à fin avril sur un « accord-cadre » traçant les grandes lignes d’un règlement définitif sur les questions les plus sensibles: les frontières, les colonies, la sécurité, le statut de Jérusalem et les réfugiés.

M. Kerry s’est rendu plus d’une dizaine de fois en Israël et dans les Territoires palestiniens ces derniers mois — la dernière fois en janvier — mais a imposé un quasi black-out médiatique sur le climat et la teneur des discussions.

« Je ne vais pas parler aujourd’hui des détails, mais vous dirais simplement que je crois que des progrès ont été réalisés dans certains domaines, même si, évidemment, il reste des fossés » entre les deux parties, a déclaré M. Kerry devant une commission de la Chambre des représentants du Congrès.

« Je pense que les deux camps sont sérieux, qu’ils veulent trouver une voie pour avancer, mais un niveau si élevé de défiance des deux côtés est quelque chose que je n’avais jamais vu », a reconnu le chef de la diplomatie américaine.

« Aucun ne croit que l’autre n’est vraiment sérieux. Aucun ne croit que l’autre est disposé à faire les choix qui doivent être faits », a-t-il encore déploré.

« Je pense toujours que c’est possible, mais difficile », a concédé le ministre en allusion au difficile processus de paix qu’il a relancé l’été dernier.

Les discussions n’ont de fait pas enregistré d’avancées concrètes et John Kerry avait fait savoir qu’elles se poursuivraient probablement au-delà de la date butoir du 30 avril.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.