Doha annonce l’agrandissement d’une importante base militaire américaine
Rechercher

Doha annonce l’agrandissement d’une importante base militaire américaine

A Washington, une porte-parole du Pentagone a toutefois tempéré cette annonce qualifiée de "prématurée"

Un vol militaire décolle de la base militaire d'al-Udeid, au Qatar (Capture d'écran : Youtube)
Un vol militaire décolle de la base militaire d'al-Udeid, au Qatar (Capture d'écran : Youtube)

Le Qatar et les Etats-Unis ont lancé mardi les travaux d’agrandissement d’Al-Udeid, la plus grande base militaire américaine au Moyen-Orient, a indiqué l’agence officielle qatarie.

Cette annonce intervient au moment où Doha, enfoncé depuis plus d’un an dans une crise diplomatique avec ses voisins du Golfe, dont l’Arabie saoudite, tente de renforcer ses liens avec Washington.

A Washington, une porte-parole du Pentagone a toutefois tempéré cette annonce en indiquant qu’il était « prématuré de parler d’un potentiel agrandissement de la base aérienne d’Al-Udeid », qui abrite notamment le commandement américain de la coalition luttant contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

« L’armée américaine travaille avec le ministère qatari de la Défense sur les détails d’une proposition (visant) à nous aider à planifier de façon appropriée et à nous assurer que nous utiliserons ces nouvelles structures efficacement », a ajouté Rebecca Rebarich, sollicitée par l’AFP.

Auparavant, l’agence QNA avait pourtant indiqué que des représentants américains et qataris avaient « posé la première pierre pour l’agrandissement » de la base, qui héberge quelque 10.000 soldats américains.

D’après QNA, le projet inclut la construction de « bâtiments résidentiels et de locaux (…) améliorant la qualité de vie des troupes sur la base » située à 30 km au sud-ouest de Doha, capitale du riche émirat gazier.

L’agrandissement reflète la volonté du Qatar « d’approfondir ses relations stratégiques militaires avec les Etats-Unis », a assuré QNA, qui indique également que Doha discute notamment avec « son allié stratégique américain » de « la transformation (…) d’Al-Udeid en base permanente des Etats-Unis ».

Al-Udeid a vu le jour en 2005 au moment où les Etats-Unis cherchaient une alternative aux bases qu’ils avaient en Arabie saoudite, qui leur avait demandé de partir après les attentats du 11 septembre 2001.

En juin 2017, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte ont brusquement rompu tous les liens avec le Qatar en l’accusant de « financer le terrorisme » et en lui reprochant de se rapprocher de Téhéran, grand rival de Ryad.

Le Qatar voit la base d’al-Udeid comme une sorte de protection contre d’éventuels actions de ses adversaires régionaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...