Eitan Haber, qui a annoncé au pays la mort d’Yitzhak Rabin, meurt âgé de 80 ans
Rechercher

Eitan Haber, qui a annoncé au pays la mort d’Yitzhak Rabin, meurt âgé de 80 ans

L'ancien journaliste et conseiller politique a écrit un grand nombre des discours du Premier ministre assassiné, notamment celui de 1994 au Congrès US intitulé "Soldat de la paix"

Eitan Haber. (Yaakov Naumi/Flash90)
Eitan Haber. (Yaakov Naumi/Flash90)

Eitan Haber, ancien journaliste et principal collaborateur politique du Premier ministre Yitzhak Rabin, est décédé mercredi après-midi à l’âge de 80 ans après avoir lutté pendant trois ans contre une grave maladie.

Haber est le fonctionnaire qui a annoncé en larmes la mort de Rabin par assassinat dans la nuit du 4 novembre 1995.

Haber, qui a rencontré Rabin pour la première fois alors qu’il travaillait comme journaliste dans l’armée israélienne, était un chroniqueur régulier du quotidien israélien Yedioth Ahronoth.

Il a été nommé conseiller en communication de Rabin en 1985 lorsque ce dernier était ministre de la Défense dans le gouvernement d’unité du Likud et du Parti travailliste. Haber s’est retiré avec Rabin en 1990, et est revenu à son poste de chef de bureau après la victoire des Travaillistes aux élections de 1992.

Haber était connu comme un maître de la communication et a écrit plusieurs des discours les plus mémorables de Rabin, notamment son discours « Soldat de la paix » prononcé devant le Congrès américain en 1994.

Eitan Haber, entouré par des journalistes devant l’hôpital Ichilov de Tel Aviv, annonce le décès du Premier ministre Yitzhak Rabin, le samedi 4 novembre 1995. Rabin a été abattu par un extrémiste juif à la suite d’un rassemblement pour la paix dans le centre de Tel Aviv plus tôt dans la soirée. (AP/Eyal Warshavsky)

Rabin, qui, avec Shimon Peres et Yasser Arafat, a reçu le prix Nobel de la paix en 1994, a été assassiné par l’extrémiste de droite Yigal Amir le 4 novembre 1995, à la fin d’un rassemblement pour la paix à Tel Aviv. Haber a été chargé de faire l’annonce officielle du gouvernement cette nuit-là suite à la mort de Rabin.

« Le gouvernement d’Israël annonce avec consternation, une grande tristesse et un profond chagrin la mort du Premier ministre et ministre de la Défense Yitzhak Rabin, qui a été assassiné ce soir à Tel Aviv », a déclaré Haber alors qu’il sortait de l’hôpital Ichilov à Tel Aviv.

Eitan Haber, assistant de l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin, lit le « Chant de la paix », couvert de sang, que le leader assassiné a chanté lors de la marche pour la paix et qu’il portait encore dans sa poche lorsqu’il a été tué, lors de la cérémonie funéraire à Jérusalem, le lundi 6 novembre 1995. (AP Photo/Nati Harnik)

Le leader de l’opposition Yair Lapid a fait l’éloge de Haber, déclarant dans un tweet que « les mots d’Eitan Haber résonneront dans les livres d’histoire pour l’éternité : ‘Le gouvernement israélien annonce avec consternation…' »

« Eitan a consacré sa vie entière à la lutte pour l’image d’Israël. C’était un homme de paroles et de vision. Israël a perdu un homme cher aujourd’hui », a écrit Lapid.

Haber était père de deux enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...