En 1933…. Les premières victimes d’une Shoah qui s’annonce
Rechercher

En 1933…. Les premières victimes d’une Shoah qui s’annonce

La télévision suisse retrace l'histoire des quatre premiers Juifs à être assassinés par le régime nazi dans le camp de Dachau, sous les ordres de Himmler

Une photo prise par Sus Ito, derrière laquelle il est écrit "le camp de prisonniers de Dachau (Crédit :Sus Ito Collection, Japanese American National Museum)
Une photo prise par Sus Ito, derrière laquelle il est écrit "le camp de prisonniers de Dachau (Crédit :Sus Ito Collection, Japanese American National Museum)

En 1933, peu de temps après son élection au poste de chancelier de la République de Weimar, Adolf Hitler fait ouvrir le « camp de prisonniers » à Dachau.

La presse internationale s’émeut alors « des cas de prisonniers tués lors de tentatives d’évasion ou morts par suicide, se contentant souvent de la version officielle, » rappelle le journal suisse Le Courrier à l’occasion d’un documentaire diffusé sur la RTS.

Ainsi, le 12 avril 1933 Rudolf Benario, Ernst Goldmann, Arthur Kahn et Erwin Kahn sont abattus à Dachau, ouvert trois semaines plus tôt par Heinrich Himmler.

« Ce sont vraisemblablement les premières victimes » de la Shoah, affirme le journal suisse.

A cette époque, le pouvoir nazi grandissant n’est pas encore total sur l’Allemagne et le substitut du procureur de Munich, Josef Hartinger, ouvre une enquête.

Il « aboutit à un tout autre constat : l’existence d’un ‘schéma récurrent de violence avec implication de la hiérarchie’. Avec le concours efficace du docteur Moritz Flamm, le magistrat de 39 ans découvre de nombreuses preuves de violence sur les victimes juives, arrêtées sans raison apparente au titre de la Schutzhaft, une mesure de ‘détention de protection’ permettant d’incarcérer tout ennemi potentiel de l’Etat. »

Si la procédure lancée par le procureur Hartinger sera annulée par Hitler, son dossier d’enquête servira lors du procès de Nuremberg en décembre 1945 à montrer la responsabilité de la Waffen SS dans le génocide des Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...