Energean autorisée à développer 2 champs de gaz naturel offshore israéliens
Rechercher

Energean autorisée à développer 2 champs de gaz naturel offshore israéliens

La société grecque pétrolière et gazière donne son feu vert pour investir 1,6 milliard $ dans Karish et Tanin, qui approvisionneront le marché israélien local

Le champ de gaz naturel de Tamar, au large d'Ashkelon. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Le champ de gaz naturel de Tamar, au large d'Ashkelon. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

La firme grecque Energean Oil & Gas PLC a annoncé jeudi que son conseil d’administration avait donné son feu vert pour prendre une décision finale d’investissement qui permettra à l’explorateur pétrolier et gazier pour poursuivre le développement des gisements de gaz naturel Karish et Tanin, avec un budget de 1,6 milliard de dollars.

La société a déclaré que 405 millions de dollars sur les 460 millions de dollars qu’elle a recueillis lors d’une récente offre publique d’actions à Londres seront utilisés pour financer sa participation de 70 % dans le projet. Les 30 % restants du projet seront financés par Kerogen Capital, le partenaire d’Energean dans le projet, a indiqué la firme grecque dans un communiqué.

Le projet est également financé par un crédit de 1,28 milliard de dollars souscrite auprès de Morgan Stanley, Natixis, Bank Hapoalim et Société Générale.

Energean a déclaré avoir déjà conclu des accords à long terme sur le gaz avec certains des plus grands producteurs d’énergie privés et industriels en Israël, qui ont contracté des achats d’un total de 61 milliards de mètres cubes (BCM) de gaz sur une période de 16 ans.

Energean développera le projet en mettant en place une installation flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO) qui aura une capacité de traitement de gaz de 8 BCM par an.

Un gazoduc de 90 kilomètres reliera le FPSO à la côte israélienne et aux installations terrestres nécessaires pour permettre la connexion au réseau de vente de gaz domestique exploité par la compagnie nationale de transport de gaz, indique le communiqué.

Le forage sur le champ gazier de Karish débutera en 2019, précise le communiqué. Energean a estimé que l’approvisionnement en gaz commencera au premier trimestre 2021. Les deux champs sont destinés à fournir du gaz naturel au marché intérieur.

Energean a également obtenu des options pour forer cinq autres puits grâce aux permis qu’il détient en Israël, selon le communiqué.

Israël, une nation traditionnellement privée de ressources naturelles, pense que la découverte du gaz naturel sur ses rives en Méditerranée le mènera à l’indépendance énergétique et en fera un exportateur de gaz. Les gisements de gaz naturel de Karish et de Tanin sont situés aux côtés des plus grands gisements de Tamar et de Léviathan dans les eaux économiques d’Israël en Méditerranée.

En décembre 2016, Israël a donné le feu vert à la vente des champs Karish et Tanin à Energean dans le but d’accroître la concurrence sur le marché intérieur.

On estime que les deux champs contiennent quelque 2,1 milliards de pieds cubes de gaz naturel.

Le champ de Tamar, dont les réserves estimées atteignaient 8,4 billions de pieds cubes, découvert en 2009, a commencé à produire en 2013. Le champ Leviathan, encore plus grand, découvert en 2010, devrait contenir 18,9 billions de pieds cubes et devrait commencer sa production en 2019. La société américaine Noble Energy Inc. et des unités du groupe israélien Delek sont les actionnaires de ces champs.

« Le développement de Karish et Tanin apportera de la concurrence et la sécurité d’approvisionnement au marché gazier israélien et soutiendra la stratégie d’Energean pour devenir un acteur majeur dans les développements gaziers de la Méditerranée orientale », a déclaré le PDG d’Energean Oil & Gas, Mathios Rigas.

« Posséder et exploiter le seul FPSO dans la Méditerranée orientale avec une capacité de 8 BCM par an donne à Energean une possibilité de croissance importante en pouvant soutenir d’autres découvertes de gaz supplémentaires à Karish et Tanin et grâce aux cinq licences adjacentes que nous possédons en Israël », s’est-il réjoui.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...