Enquête après une croix gammée taguée sur des bouches d’égout dans le nord
Rechercher

Enquête après une croix gammée taguée sur des bouches d’égout dans le nord

Les habitants de Hof Hagalil ont rapporté d'autres graffiti ciblant aussi bien les Juifs que les Arabes dans des crimes racistes présumés

Une croix gammée taguée sur une bouche d'égout à Nof Hagali, le 16 novembre 2019. 
(Crédit : Police israélienne)
Une croix gammée taguée sur une bouche d'égout à Nof Hagali, le 16 novembre 2019. (Crédit : Police israélienne)

Samedi, la police a ouvert une enquête après qu’une croix gammée a été taguée sur une bouche d’égout à Nof Galil, une ville du nord du pays.

Ces derniers jours, les habitants ont signalé des croix gammées et d’autres graffiti antisémites tagués à travers la ville.

Une pancarte notant que des appartements ne seraient pas vendus à « des membres de l’OLP [Organisation de Libération de la Palestine] ou du Hamas » a également été signalée. Cette pancarte s’inscrivait probablement dans la continuité d’une campagne appelant à ne pas vendre des maisons aux Arabes dans la ville, qui s’appelait auparavant Nazareth Illit.

L’ouverture d’une enquête de police est intervenue un jour après que le service d’urgence de Magen David Adom a déposé plainte à la police. Une croix gammée a été taguée sur l’une de ses ambulances à Tel Aviv.

Les urgentistes, qui effectuaient une intervention sur la rue HaHaganah de Tel Aviv, ont trouvé le symbole nazi tagué sur l’étoile juive de David sur le côté du véhicule. Ils ont ensuite déposé plainte auprès de la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...