Eran Segal : Israël pourrait avoir développé une forme « d’immunité de groupe »
Rechercher

Eran Segal : Israël pourrait avoir développé une forme « d’immunité de groupe »

Eran Segal note que les cas de virus ont baissé de 97 % depuis le mois de janvier suite à la campagne de vaccination unique, disant que des limitations pourront être levées

Des Israéliens portent un masque de protection à Tel Aviv, le 7 avril 2021. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)
Des Israéliens portent un masque de protection à Tel Aviv, le 7 avril 2021. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

Israël pourrait avoir atteint une sorte « d’immunité de groupe » et le pays peut maintenant se permettre de lever un plus grand nombre de restrictions en toute sécurité, a dit un éminent expert samedi.

Alors que plus de 4,9 millions d’Israéliens ont reçu leur deux doses de vaccins, le nombre de cas de coronavirus a baissé de 97 %, a déclaré devant les caméras de la Douzième chaîne Eran Segal, biologiste informatique au sein de l’Institut Weizmann des sciences.

« Il est possible qu’une forme d’immunité de groupe se soit mise en place en Israël et, le cas échéant, nous avons de toute façon un important filet de sécurité », a noté Segal. « Je pense que cela rend possible la levée immédiate de certaines restrictions ».

Segal a souligné qu’alors que la majorité des Israéliens a été immunisée, la réouverture de vastes pans de l’économie et les rassemblements qui ont eu lieu à Pourim n’ont pas entraîné de recrudescence des cas.

Eran Segal (Autorisation)

Si l’information devait se confirmer, l’État juif serait le tout premier pays dans le monde à atteindre l’immunité de groupe.

La semaine dernière, des chercheurs de l’University College de Londres avaient affirmé que le Royaume-Uni atteindrait vendredi dernier l’immunité de groupe – une affirmation qui avait été immédiatement contestée.

Ces derniers mois, Israël a levé les limitations mises en place dans la lutte contre le coronavirus de manière significative, en ouvrant les commerces, les salles événementielles et en autorisant la reprise d’un grand nombre d’activités, le taux de morbidité baissant dans un contexte de campagne de vaccination unique au monde.

Le ministère de la Santé devrait annuler l’obligation du port du masque à l’extérieur ce mois-ci.

Certaines restrictions posées sur les rassemblements et en milieu scolaire restent néanmoins en vigueur.

Israël limite aussi le nombre de personnes autorisées à entrer et à sortir quotidiennement du pays, redoutant la propagation de variants susceptibles de venir nuire au programme de vaccination qui a, jusqu’à présent, prouvé son efficacité.

Les ministres israéliens ont voté en faveur de la levée de restrictions supplémentaires dans les écoles, dans la journée de jeudi. Les CM1 n’auront plus l’obligation de suivre les cours en petits groupes, et les élèves en général n’auront plus besoin de présenter une déclaration sanitaire de leurs parents pour entrer dans les classes. Les universités et les établissements d’enseignement supérieur pourront faire passer des examens en présentiel.

Des habitants de Jérusalem au marché Mahane Yehuda, le 10 mars 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Les directives sanitaires existantes statuent que les rassemblements en plein air peuvent regrouper cent personnes, contre 20 en espace clos. Les espaces culturels sont ouverts à un maximum de 750 personnes dans le cadre du « passeport vert », qui est délivré aux personnes vaccinées et aux personnes ayant guéri du coronavirus, leur permettant d’accéder à des lieux publics qui restent fermés aux autres.

Il y avait 4 002 cas actifs de coronavirus en Israël dans la journée de samedi – 211 ayant été diagnostiqués vendredi. Le ministère de la Santé a indiqué que 268 personnes se trouvaient dans un état grave. 6 292 personnes ont succombé à une forme grave du coronavirus depuis le début de la pandémie au sein de l’État juif.

Selon le ministère, plus de 5,3 millions d’Israéliens ont reçu leur première dose de vaccin et 4,9 millions les deux doses.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...