Erdan : presque la moitié des incendies sont d’origine criminelle
Rechercher

Erdan : presque la moitié des incendies sont d’origine criminelle

Le ministre a déclaré à la Knesset que le chiffre officiel de 1 773 feux était faux, et que son “estimation est basée sur des faits”

Un avion bombardier d'eau aide à éteindre les flammes qui ravagent Haïfa, le 25 novembre 2016. (Crédit : AFP/Menahem Kahana)
Un avion bombardier d'eau aide à éteindre les flammes qui ravagent Haïfa, le 25 novembre 2016. (Crédit : AFP/Menahem Kahana)

Le ministre de la Sécurité intérieure a déclaré mercredi que 40 à 50 % des incendies qui ont ravagé Israël la semaine dernière étaient d’origine criminelle.

Devant la Knesset, Gilad Erdan a déclaré que son affirmation sur le pourcentage d’incendies volontaires était basée sur « les estimations de professionnels », et que les pompiers soutenaient ce chiffre, selon une transcription de son discours distribuée par la Knesset.

« Ces estimations sont basées sur des faits. Quand vous avez vu deux cocktails Molotov avec des matériaux inflammables, et que vous voyez que le feu a commencé de cet endroit, vous comprenez que c’est un incendie criminel, et il y a beaucoup de cas comme ça », a déclaré Erdan.

Selon Yoram Levy, le porte-parole des pompiers israéliens, les pompiers ont combattu 1 773 incendies dans le pays et en Cisjordanie entre le 18 et le 26 novembre.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu aux côtés de Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, briefés par les autorités sur la vague d'incendies qui menace le pays, le 24 novembre 2016. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu aux côtés de Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, briefés par les autorités sur la vague d’incendies qui menace le pays, le 24 novembre 2016. (Crédit : Amos Ben Gershom/GPO)

Erdan a remis ce nombre en question, déclarant que dans beaucoup d’endroits, « 20 personnes ont appelé pour le même feu, et cela a été compté », et que dans d’autres cas, des incendies dus à des accidents de voiture avaient été inclus.

Erdan a déclaré que son affirmation, de 40 à 50 % d’incendies d’origine criminelle, était calculée à partir de ce que les pompiers ont décrit comme 39 feux importants, et est basée sur « des découvertes sur le terrain ».

Le service des pompiers a refusé de commenter la déclaration d’Erdan.

La police israélienne avait déclaré mardi qu’il était trop tôt pour connaitre le nombre des incendies qui avaient été délibérément allumés, et relevaient potentiellement du terrorisme.

Mardi, la police avait arrêté au moins 35 personnes pour des suspicions de pyromanie ou d’incitation aux incendies. Elle n’a pas précisé combien d’entre elles étaient arrêtées pour avoir allumé un feu, et combien pour des incitations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...