Eva Schloss, demi-sœur d’Anne Frank, redevient autrichienne à 92 ans
Rechercher

Eva Schloss, demi-sœur d’Anne Frank, redevient autrichienne à 92 ans

Eva Schloss avait fui l'Autriche pour échapper aux nazis ; elle a survécu à Auschwitz et, après la guerre, sa mère a épouse le père de la célèbre diariste

Sur cette photo du 7 mars 2019, Eva Schloss, la demi-sœur d'Anne Frank et survivante de l'Holocauste, assiste à une conférence de presse à Newport Beach, en Californie. (Crédit: AP Photo/Jae C. Hong)
Sur cette photo du 7 mars 2019, Eva Schloss, la demi-sœur d'Anne Frank et survivante de l'Holocauste, assiste à une conférence de presse à Newport Beach, en Californie. (Crédit: AP Photo/Jae C. Hong)

Une femme juive de 92 ans, qui a fui son Autriche natale lorsqu’elle était enfant pour échapper aux nazis, puis s’est liée d’amitié avec la célèbre journaliste Anne Frank et est devenue sa demi-sœur après la mort de cette dernière, a recouvré sa citoyenneté autrichienne.

Eva Schloss, dont la mère était la seconde épouse d’Otto Frank, le père d’Anne, a reçu lundi des papiers l’identifiant comme citoyenne autrichienne lors d’une cérémonie à l’ambassade d’Autriche à Londres. Mme Schloss vit dans la capitale britannique depuis 70 ans, selon le Jewish News of London.

« Les Autrichiens sont désolés de ce qui s’est passé. Nous ne pouvons plus perpétuer la haine et la discrimination. Les nazis ne sont pas avec nous », a-t-elle déclaré lors de la cérémonie.

La famille de Schloss a fui l’Autriche en 1938 après son incorporation à l’Allemagne nazie. Ils se sont installés en Belgique, puis aux Pays-Bas, où Schloss s’est lié d’amitié avec Anne Frank à Amsterdam.

Après l’invasion des Pays-Bas par les nazis en 1940, les Frank se sont cachés mais ils sont rattrapés en 1944. Anne a écrit les journaux intimes, qui ont fait d’elle l’une des victimes de la Shoah,les plus connues au monde. Elle est morte dans un camp nazi en 1945. Sa sœur et sa mère ont également péri.

Anne Frank (Crédit : Domaine public)

La famille de Schloss a été arrêtée dans sa cachette à Amsterdam et envoyée au camp de la mort d’Auschwitz, dans la Pologne occupée par les nazis. Elle et sa mère ont survécu, mais son père et son frère ont été tués. En 1953, la mère de Schloss, Fritzi, a épousé Otto.

Au Royaume-Uni, Mme Schloss a cofondé l’Anne Frank Trust, une organisation caritative qui se consacre à l’enseignement de la Shoah. Lundi, elle a reçu la médaille du gouvernement autrichien pour services rendus à la République d’Autriche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...