Explosion dans un entrepôt syrien utilisé par des milices soutenues par l’Iran
Rechercher

Explosion dans un entrepôt syrien utilisé par des milices soutenues par l’Iran

Un groupe de surveillance indique ne pas savoir ce qui a causé l'explosion, certains médias de langue arabe accusent Israël

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

De la fumée s'élève au-dessus d'une ville tenue par les rebelles à l'est de la ville de Daraa pendant les frappes aériennes des forces du régime syrien le 30 juin 2018. (Mohamad ABAZEED/AFP)
De la fumée s'élève au-dessus d'une ville tenue par les rebelles à l'est de la ville de Daraa pendant les frappes aériennes des forces du régime syrien le 30 juin 2018. (Mohamad ABAZEED/AFP)

Une puissante explosion a été signalée mardi dans un entrepôt dans le sud de la Syrie utilisé par des forces combattant au nom du régime d’Assad.

Les médias arabes ont déclaré que l’explosion s’est produite sur un site de stockage utilisé par des milices iraniennes dans la province de Daraa dans le sud de la Syrie, où le régime du président syrien Bashar el-Assad a mené une offensive intense contre les groupes rebelles.

L’installation était située sur la route reliant Damas à Deraa.

La Dixième chaîne d’information a rapporté que plusieurs médias arabes ont attribué l’explosion à une frappe israélienne sur la position.

L’armée israélienne ne commente généralement pas les frappes aériennes présumées en Syrie, bien que les dirigeants israéliens se soient engagés à plusieurs reprises à empêcher l’Iran et ses alliés de se retrancher près de la frontière israélienne.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme, basé en Grande-Bretagne, a déclaré qu’il n’était pas encore clair si l’explosion était le résultat d’une attaque et, dans l’affirmative, qui était derrière tout cela.

Israël a mis en garde contre une présence militaire iranienne croissante en Syrie voisine, qu’il considère comme une menace pour sa sécurité. L’armée israélienne a mené des frappes sur des cibles iraniennes et affiliées à l’Iran en Syrie, notamment des livraisons d’armes à l’organisation terroriste du Hezbollah, basée au Liban.

La semaine dernière, les médias syriens ont déclaré que deux missiles israéliens ont frappé près de l’aéroport international de Damas, sans ajouter aucun détail.

L’armée israélienne a envoyé des chars et des canons d’artillerie à la frontière syrienne dimanche matin en pleine offensive des forces d’Assad, appuyées par l’armée russe et iranienne, contre les résistants rebelles restants dans le sud-ouest de la Syrie. Des milliers de réfugiés des combats se sont dirigés vers la frontière israélo-syrienne où Israël a fourni une aide humanitaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...