Rechercher

FBI : Le regain d’antisémitisme est une menace réelle pour les Juifs américains

Selon le directeur de l'Agence, 63 % des crimes de haine religieuse sont antisémites. Crimes haineux et alertes terroristes sont devenus des « priorités nationales » aux USA

Le directeur du Federal Bureau of Investigation, Christopher Wray, s’apprête à témoigner devant le Comité de sécurité intérieure de la Chambre des Représentants, dans les bureaux de Cannon House, au Capitole, le 15 novembre 2022 à Washington (Crédit : Chip Somodevilla / Getty Images via l’AFP)
Le directeur du Federal Bureau of Investigation, Christopher Wray, s’apprête à témoigner devant le Comité de sécurité intérieure de la Chambre des Représentants, dans les bureaux de Cannon House, au Capitole, le 15 novembre 2022 à Washington (Crédit : Chip Somodevilla / Getty Images via l’AFP)

Le directeur du FBI a déclaré que la communauté juive aux États-Unis « était attaquée de toutes parts » et avait « résolument » besoin de plus d’aide de la part de l’agence, dans un contexte de regain des attaques antisémites.

En réponse à une question du membre du Congrès Josh Gottheimer à propos d’une attaque récemment déjouée contre des synagogues du New Jersey, le directeur du FBI, Christopher Wray, a déclaré jeudi que l’agence faisait le nécessaire pour lutter contre une menace érigée au rang de « priorité nationale ».

« L’antisémitisme et la violence qui en découlent persistent », a déclaré Wray.

Il a précisé qu’environ 63 % des crimes de haine religieuse étaient motivés par un antisémitisme, « qui s’en prend à une communauté représentant 2,4% de la population américaine ».

« C’est une communauté qui mérite et a grand besoin de notre soutien, parce qu’elle est attaquée de toutes parts », a ajouté Wray.

Wray a fait savoir que les menaces criminelles ou terroristes liées à l’antisémitisme avaient été « élevées au rang de priorité nationale ».

Il a ajouté que le FBI travaillait déjà d’arrache-pied sur la question, évoquant un projet de crime de haine déjoué contre une synagogue du Colorado. S’agissant d’une autre attaque, déjouée cette fois dans le New Jersey, Wray a déclaré qu’il était « heureux que nous ayons pu procéder à une arrestation ».

Des policiers font le guet à l’extérieur de la synagogue de Hoboken, dans le New Jersey, le 3 novembre 2022, après que le FBI a mis en garde contre une « large menace » visant les lieux de culte juifs dans l’État. (Crédit : AP/Ryan Kryska)

Les procureurs fédéraux ont en effet accusé un adolescent du New Jersey d’opinions islamistes extrémistes, qui avaient donné lieu, ce mois-ci, à une alerte générale du FBI envers les synagogues de cet État.

Omar Alkattoul, 18 ans, avait prêté allégeance au chef de l’État islamique et fait des recherches sur de précédentes fusillades de masse ou sur la façon de se procurer des armes à feu, comme l’explique la plainte déposée contre lui la semaine dernière par le bureau du procureur du New Jersey.

La plainte précise qu’Alkattoul a publié un manifeste en ligne, rédigé comme s’il avait déjà mené une attaque.

Le New Jersey compte environ 500 000 Juifs, avec de gros centres de population orthodoxe à Lakewood, Passaic, Toms River et Teaneck, et des congrégations de toutes confessions dans la plupart des villes et villages de l’État.

En avril, un antisémite s’en est pris à la communauté de Lakewood, dont il a poignarde et écrasé plusieurs membres. Le suspect a été accusé de crimes fédéraux de haine.

En 2019, l’une des pires attaques antisémites de ces dernières années a eu lieu dans le New Jersey, où deux assaillants ont ouvert le feu dans un supermarché casher de Jersey City, tuant le propriétaire et un client, tous deux juifs, ainsi qu’un employé.

Plusieurs attaques ont eu lieu contre des synagogues aux États-Unis ces dernières années, parmi lesquelles la fusillade de 2018 contre la congrégation Tree of Life de Pittsburgh, en Pennsylvanie, qui a coûté la vie à 11 personnes, l’attaque la plus meurtrière jamais perpétrée contre la communauté juive aux États-Unis.

Un rapport publié par l’Anti-Defamation League a indiqué qu’il n’y avait jamais eu autant d’incidents antisémites aux États-Unis qu’en 2021 depuis que l’organisation a commencé à établir des statistiques sur la question dans les années 1970.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...