Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Fin du plus grand exercice militaire entre Israël et les États-Unis

6 400 soldats américains, 1 500 soldats israéliens et plus de 140 avions, 12 navires de guerre et des systèmes d'artillerie des deux pays ont participé à Juniper Oak 2023

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des avions de chasse israéliens et américains volant aux côtés d'un bombardier américain B-52 au-dessus de la mer Méditerranée pendant l'exercice Juniper Oak 2023, le 25 janvier 2023. (Crédit : CENTCOM)
Des avions de chasse israéliens et américains volant aux côtés d'un bombardier américain B-52 au-dessus de la mer Méditerranée pendant l'exercice Juniper Oak 2023, le 25 janvier 2023. (Crédit : CENTCOM)

L’armée israélienne et le Commandement central des États-Unis (CENTCOM) ont terminé jeudi leur plus grand exercice conjoint jamais réalisé en Israël et en Méditerranée orientale, selon un communiqué des deux armées.

Quelque 6 400 soldats américains ont participé à l’exercice, baptisé Juniper Oak 2023, aux côtés de plus de 1 500 soldats israéliens, ainsi que plus de 140 avions, 12 navires et des systèmes d’artillerie. Il s’agit du plus grand exercice conjoint jamais organisé entre les deux pays.

L’exercice est considéré comme un message à l’Iran, mais les responsables américains ont déclaré que les exercices de tir réel ne comprenaient pas de simulations de cibles iraniennes ou d’autres adversaires. La Douzième chaîne d’information israélienne a néanmoins indiqué, sans citer de source, qu’une partie de l’exercice comprenait des bombardiers américains visant une installation nucléaire iranienne simulée.

Le chef de Tsahal, Herzi Halevi, a déclaré « qu’Israël et les États-Unis partagent les mêmes valeurs, et que Tsahal et le CENTCOM ont la même vision des menaces qui pèsent sur cette région », ajoutant que l’exercice « a élevé notre niveau de planification et de mise en œuvre des opérations combinées ».

« Israël est capable de se défendre, mais il est toujours bon d’avoir notre plus grand partenaire à nos côtés pour apprendre les uns des autres. Ce partenariat opérationnel renforce notre capacité à faire face à un large éventail de défis sécuritaires dans la région », a déclaré Tsahal dans des remarques publiées par l’armée.

« Le partenariat entre le CENTCOM et Tsahal est aujourd’hui plus fort et ne cesse de se développer », a déclaré le général Michael Kurilla, commandant du CENTCOM. « Notre partenariat est un pilier essentiel de notre engagement à élargir la coopération en matière de sécurité régionale », a-t-il ajouté.

Les exercices ont simulé des « scénarios opérationnels complexes », notamment des avions et des navires frappant des cibles simulant des menaces navales, des bombardiers américains B-52 larguant des munitions réelles dans le sud d’Israël, ainsi qu’un commandement et un contrôle conjoints, afin de « renforcer leur capacité commune à contrer les menaces régionales », a déclaré Tsahal.

« L’exercice a démontré quelques-unes des plus importantes capacités des armées », a déclaré Tsahal.

Des navires de la marine israélienne et américaine sont vus en mer Méditerranée, lors de l’exercice Juniper Oak 2023, le 25 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Un responsable américain s’adressant aux médias américains a déclaré que l’exercice n’était pas axé sur un pays en particulier, mais que les adversaires régionaux comme l’Iran en prendraient note. « L’ampleur de l’exercice est pertinente pour toute une série de scénarios, et l’Iran pourrait en tirer certaines conclusions », a déclaré le responsable anonyme cité par NBC News.

« Il s’agit surtout de tester notre capacité à agir à une telle échelle en coordination avec les Israéliens contre toute une série de menaces différentes. Mais, vous savez, je ne serais pas surpris que l’Iran voie l’ampleur et la nature de ces activités et comprenne ce que nous sommes capables de faire à deux », a ajouté la source.

Des missiles sont lancés pendant l’exercice Juniper Oak 2023, le 25 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Israël organise régulièrement divers exercices d’entraînement avec l’armée américaine dans le pays, notamment des exercices de l’armée de l’air et des exercices de défense antimissile.

Juniper Oak 2023 était le premier d’une série d’exercices prévus avec les États-Unis au cours de l’année à venir, a indiqué Tsahal.

En novembre, Tsahal et l’armée américaine ont organisé une série d’exercices aériens conjoints, simulant des frappes contre l’Iran et ses alliés terroristes régionaux.

Le mois dernier, Aviv Kohavi, alors chef de Tsahal, a déclaré que les activités conjointes avec l’armée américaine au Moyen-Orient seraient « développées de manière significative ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.